Ballonnement au ventre : comment les soulager ?

Depuis quelque temps, vous constatez que vous digérez moins bien ? Ou peut-être avez-vous toujours connu des soucis digestifs et aujourd’hui, c’est décidé, vous voulez remédier à cela. Appelé flatulence, météorisme, gonflement, pet, rot ou encore vent, les ballonnements vous compliquent la vie. Et nous vous comprenons, quand nous savons à quel point ce genre de désagréments peut impacter notre quotidien. S’il vous est déjà arrivé de refuser une invitation à dîner parce que vous étiez dans une période digestive difficile ou si vous évitez systématiquement les pique-niques parce que vous redoutez son incontournable sandwich et en particulier son élément constitutif principal : le pain. Car vous savez que dans la demi-heure qui suit sa prise, vous allez vous retrouver avec un ventre gonflé et qu’il va se transformer en une véritable usine à produire des gaz. Si tout cela vous parle, nous vous proposons des solutions naturelles pour soulager ces ballonnements. Claire Alcalay, docteur en pharmacie et spécialisée dans la nutrition nous éclaire sur la question épineuse des ballonnement.


Qu’est-ce qu’un ballonnement ?

Avant d’aller plus loin, prenons le temps de définir ce qu’est un ballonnement. Il s’agit d’une accumulation de gaz dans l’estomac ou l’intestin. Le ballonnement survient généralement après les repas. L’intestin étant un long « tuyau », cette accumulation de gaz peut provoquer un gonflement du ventre -on parle de distension- ainsi qu’une ribambelle de symptômes pas forcément très agréables. Parmi eux, nous pouvons évoquer l’émission de bruits parfois gênants (gargouillis), des douleurs dans le ventre – car oui, les ballonnements deviennent douloureux lorsqu’ils provoquent une distension abdominale- mais aussi des gaz malodorants qui peuvent être émis. Quand le ballonnement semble être localisé au niveau de l’estomac, il a alors plutôt tendance à provoquer des rots aussi appelés éructations. Autant de soucis que l'on préférerait tous éviter.

Quelles sont les causes des ballonnements ?

Comprenons ensemble les causes des ballonnements pour voir comment les soulager naturellement :

  • Ballonnement et causes alimentaires : dans l’intestin, les aliments sont transformés puis absorbés sous forme de nutriments grâce à la flore digestive, c’est-à-dire un ensemble de micro-organismes « amis » abrités par l’intestin. On parle aussi de microbiote. Selon le type d’aliment, une partie de la flore sera sollicitée pour obtenir une digestion satisfaisante. Cette flore assure la digestion des différentes classes alimentaires. Un déséquilibre de la flore digestive entraîne une altération de la digestion. Et ce déséquilibre est souvent la conséquence d’une alimentation carencée en fibres et trop riche en aliments transformés.

  • Ballonnement et FODMAPs : les FODMAPs sont des sucres contenus dans l’alimentation. Ils sont dits fermentescibles et sont plus difficiles que d’autres à absorber par l’organisme. Ils sont présents dans de nombreux fruits (cerises, poire…), des laitages, certains légumes (oignons, choux, poireaux…) mais aussi des édulcorants - présents dans les sodas et bonbons sans sucre par exemple. N’étant pas complètement absorbés dans l’intestin, ils fermentent et provoquent donc la libération de gaz. Leur éviction, avec l’accompagnement d’une diététicienne ou d’une naturopathe puis leur réintroduction progressive pourra, chez certains, soulager les ballonnements.

  • Ballonnement et aérophagie : c’est littéralement le fait d’avaler de l’air par la bouche. Ce phénomène se produit lorsque nous mangeons trop rapidement, que nous consommons trop de chewing-gum ou de boissons gazeuses !

  • Ballonnement et digestion difficile : les ballonnements peuvent également s’inscrire dans une impression plus large de difficulté à digérer. La gêne peut alors être ressentie au niveau de l’estomac. Nous avons l’impression d’être rassasié vite, parfois d’avoir des brûlures d’estomac mais également une sensation de ballonnement de l’estomac pouvant déboucher sur des rots ou un hoquet. Cette impression peut être exacerbée lors de repas copieux : il s’agit de la sensation d’estomac « gonflé » que nous pouvons avoir après le déjeuner du dimanche, lorsqu’il a été un peu plus lourd que d’habitude.

  • Ballonnement et constipation : la constipation, en retardant l’émission des selles, favorise la retenue des gaz dans l’intestin. Elle s’accompagne souvent de perturbation de la flore intestinale, ce qui explique ses répercussions sur la production et l’évacuation des gaz.

  • Ballonement et grossesse : en créant une pression sur l’intestin, la grossesse favorise une constipation et des flatulences.

  • Ballonnement et infection gastro-intestinale ou intoxication alimentaire : dans les deux cas, la flore intestinale va être malmenée. Cela conduit alors à une digestion plus difficile.

  • Ballonnement et anxiété/stress : en altérant la digestion, le stress et l’anxiété favorisent l’apparition de ballonnements.

En cas de maux de ventre persistants, consultez toujours votre médecin pour éliminer toute cause grave.

Le saviez-vous ? Ballonnement et prise de poids

Le ballonnement, en aboutissant a un ventre gonflé, a tendance à nous donner la sensation que nous avons pris du poids. Nous nous sentons comprimés dans notre jean et nous sommes obligés de le déboutonner après le repas. Pour autant, les ballonnements ne sont pas forcément accompagnés de prise de poids.

Quelle alimentation adopter en cas de ballonnement ?

La question reste entière : lorsqu’on est sujet au ballonnement, que faire ? Une première réponse pour soulager les ballonnements vient de l’alimentation. Alors existe-t-il vraiment des aliments ou des recettes anti-ballonnement ? Comme nous l’avons évoqué, le ballonnement est lié à une digestion difficile.

Il s’agit donc de fournir à notre corps des aliments faciles à digérer. Évitez les aliments ou repas trop riches. Ils ralentissent l’évacuation du contenu de l’estomac vers l’intestin et augmentent les problèmes de gaz et ballonnement. Savez-vous que les aliments acides ou épicés augmentent la sensibilité de l’estomac, favorisent les problèmes digestifs et donc, potentiellement, les ballonnements ? Par ailleurs, l’alcool - comme le tabac - sont aussi des irritants.

  • Prenez des repas plus légers : ils seront plus faciles à digérer.

  • Soyez attentifs à vos ressentis. Certains aliments semblent déclencher chez vous des troubles digestifs ? Repérez-les pour les écarter de vos assiettes.

  • Certains aliments riches en fibres (lentilles, pois, céréales complètes) peuvent provoquer une distension de l’estomac assez inconfortable. Pour l’éviter, et si vous n’en consommez pas régulièrement, commencez par en manger de petites quantités. Pour les rendre plus digestes, on peut les faire tremper une nuit dans l’eau froide et dans trois fois leur volume d’eau avant leur cuisson.

  • Il faut aussi mentionner certains « sucres » qui peuvent, en trop grande quantité, dépasser les capacités de transformation de notre flore digestive. Ils vont alors fermenter et provoquer ballonnements et gonflement de ventre. Parmi eux, nous pouvons citer les dérivés du blé (pain, pâtes…) mais aussi le choux, l’oignon, le lait ou encore les cerises.

  • D’autre part, le fait de prendre son repas dans le calme, en prenant le temps de mastiquer correctement semble une évidence et pourtant, nous nous pressons si souvent pour déjeuner sur le pouce derrière notre ordinateur. Et dans ces cas-là, c’est double peine car nous avalons de l’air et les aliments arrivant dans l’estomac insuffisamment broyés, cela rend la digestion difficile dès le départ.

  • Ajoutons également une mention spéciale aux sodas qui nous apportent directement du gaz dans l’estomac. A consommer avec modération, donc, en cas de ballonnements.

Les probiotiques en cas de ballonnement, est-ce une bonne idée ?

Dans de nombreux cas, les probiotiques, en rétablissant ou en maintenant une flore intestinale saine et équilibrée, atténuent les difficultés de digestion et participent ainsi à une régulation des ballonnements. Ils préviendraient notamment le syndrome de l’intestin irritable, souvent à l'origine d’une sensation de gonflement du ventre !

Existe-t-il des remèdes pour venir à bout des ballonnements ?

C’est décidé, vous allez modifier votre alimentation. Néanmoins, un coup de pouce est parfois nécessaire pour nous permettre de sortir d’une mauvaise période digestive. Alors, quelles solutions naturelles existent pour soulager rapidement et efficacement les ballonnements ? Peut-être avez-vous entendu parler des tisanes anti-ballonnement et tisanes digestives ? Elles sont souvent composées de plantes aux vertus complémentaires

  • digestives telles que le Fenouil, l’Angélique ou l’Anis vert,

  • anti-ballonnements avec le Carvi ou la Camomille allemande,

  • anti-contractions digestives avec son meilleur représentant : la Mélisse.​

Les formes tisanes sont très efficaces. Et il en existe pour tous les goûts : nous pouvons donc nous orienter vers une composition plutôt qu’une autre. L’idéal est de composer sa tisane à partir de plantes séchées entières car elles auront gardé toutes leurs vertus.

Les huiles essentielles : de puissantes alliées anti-ballonnements !

Les huiles essentielles sont également de précieuses alliées en cas de gonflement de ventre. Leur avantage : concentrer les propriétés des plantes et permettre ainsi une action potentialisée. Parmi les huiles essentielles qui pourront vous aider en cas de ballonnements, nous retrouvons des plantes pouvant être utilisées en tisanes.

Notre recette pour soulager le ventre gonflé

Recette

Mélangez dans un flacon compte goutte en verre ambré de 5 ml :

Prendre 2 gouttes de ce mélange dans une cuillère à café d’huile d’olive ou de miel avant le repas. Ce mélange peut être consommé une fois par jour en cas de ballonnements. Il ne doit pas être consommé en cas de grossesse et allaitement, ni chez l’enfant de moins de 12 ans.

Les autres solutions naturelles contre le ballonnement

Le charbon actif contre le ballonnement

Autre actif aux propriétés intéressantes, le charbon, également connu sous le nom de charbon actif, absorbe les gaz intestinaux. Une cuillère à soupe de charbon végétal peut être mélangée dans une compote ou un yaourt et consommée une fois par jour. En revanche, il faut savoir que ce traitement peut diminuer l’absorption des médicaments avec lesquels il est pris. Il convient, donc, de le prendre à distance de tout autre - en respectant plus de 2 heures d'intervalle.

On compte également des médicaments contre les ballonnements tels que des pansements digestifs qui tapissent les muqueuses gastriques et intestinales calmant ainsi leur irritation.

Les hydrolats et le ballonnement

Les hydrolats peuvent aussi être d’excellents alliés : avec une concentration en actif plus faible qu’une huile essentielle, on utilisera une cuillère à café d’hydrolat dans une tasse d’eau chaude ou un verre d’eau, une  trois fois par jour ou 1 cuillère à soupe dans un litre d'eau à boire tout au long de la journée.

Vous l’aurez compris, de nombreuses solutions s’offrent à nous pour remédier au problème de ballonnement. On vous souhaite une digestion apaisée et une relation sereine avec votre ventre.

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.