Qu’est-ce que l’astaxanthine ?

L’astaxanthine est un composé antioxydant qui appartient à la famille des caroténoïdes et plus particulièrement au groupe des xanthophylles. C’est un pigment de couleur rouge vif qui est synthétisé par divers micro-organismes marins[1] comme l’algue verte unicellulaire Haematococcus pluvialis -qui est vraisemblablement la meilleure source d’astaxanthine naturelle[2]- ou des champignons comme la levure rouge Phaffia rhodozyma. L’astaxanthine est également présente dans le saumon sauvage et certains crustacés (homards, crevettes) qui se nourrissent de micro-organismes producteurs d’astaxanthine.

Grâce à ses propriétés antioxydantes exceptionnelles, l’astaxanthine est un précieux allié pour lutter contre le stress oxydant, l’inflammation et contre les maladies qui leur sont associées (cancer, maladies cardiovasculaires, diabète, troubles neurodégénératifs…). L’astaxanthine est également efficace pour la santé de la peau, pour l’aider à lutter contre le vieillissement et les dégâts occasionnés par le soleil.


Quels aliments contiennent de l’astaxanthine ?

L'astaxanthine est présente dans le saumon, la truite, le krill, les crevettes et d'autres crustacés[5].

Quels sont les bienfaits de l’astaxanthine ?

De nombreuses études ont été menées sur les bienfaits de l’astaxanthine. Ce sont surtout ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires qui lui confèrent des effets bénéfiques pour prévenir ou aider à lutter contre certaines maladies et/ou troubles dans lesquels stress oxydant et inflammation sont impliqués.

Une activité antioxydante puissante

Les espèces réactives de l’oxygène, lorsqu’elles sont présentes en excès dans notre organisme, créent des dommages sur les composants cellulaires tels que l’ADN, les lipides et les protéines, entrainant diverses maladies. Notre organisme est équipé pour se défendre face aux espèces oxydantes mais il peut se trouver dépassé par une quantité trop importante d’espèces réactives de l’oxygène. C’est alors que les antioxydants exogènes peuvent jouer un rôle essentiel pour lutter contre le stress oxydant. L’astaxanthine est considérée comme un antioxydant très puissant[3]. Parmi plusieurs caroténoïdes dont le lycopène, le β-carotène et la lutéine, l’astaxanthine a en effet montré l’activité antioxydante la plus élevée[4]. Son pouvoir anti-oxydant est largement supérieur à celui de la vitamine C et de la vitamine E. C’est à sa structure moléculaire unique que l’astaxanthine doit ses propriétés antioxydantes exceptionnelles. Elle a aussi l’avantage de ne jamais devenir pro-oxydante contrairement à la vitamine E, qui, à fortes doses, peut favoriser l’oxydation.

Une méta-analyse regroupant 12 essais contrôlés randomisés et 380 participants[5] indique qu’une supplémentation en astaxanthine permet de réduire les taux sanguins de malondialdéhyde, un composé issu de la peroxydation lipidique et utilisé comme marqueur du stress oxydant.

Les propriétés antioxydantes puissantes de l’astaxanthine lui permettent de lutter contre les conséquences du vieillissement notamment en ce qui concerne la santé de la peau et le fonctionnement du système nerveux central[6]. L’astaxanthine peut en effet compenser la moins grande efficacité du système de défense antioxydant lors du vieillissement et ainsi aider à lutter contre les dégâts du stress oxydant.

Des propriétés anti-inflammatoires

L’astaxanthine possède des propriétés anti-inflammatoires, notamment parce qu’elle peut agir sur l’expression des cytokines inflammatoires. Ces propriétés anti-inflammatoires sont intéressantes et pourraient être mises à profit dans un certain nombre de maladies favorisées par l’inflammation chronique. D’ailleurs, en agissant sur l’inflammation, l’astaxanthine a montré des effets bénéfiques dans des modèles animaux ou des lignées cellulaires en tant que composé neuroprotecteur dans les maladies d’Alzheimer et de Parkinson-, ou encore sur la santé de l’œil et de la peau. L’astaxanthine protègerait également le foie et le rein et préviendrait l’athérosclérose[7].

Des essais contrôlés randomisés ont corroboré ces résultats et confirmé la capacité de l’astaxanthine à lutter contre l’inflammation. Par exemple, la prise de 2 mg d’astaxanthine par jour pendant 8 semaines entraine une diminution du taux plasmatique de protéine C-réactive, un marqueur de l’inflammation, chez des jeunes femmes en bonne santé. A une dose de 8 mg/jour, l’astaxanthine stimule le système immunitaire[8].

Des effets bénéfiques sur l’immunité

Selon une étude expérimentale, l’astaxanthine serait capable de moduler les réponses immunitaires lymphocytaires[9]. Dans une étude contrôlée randomisée[10], des chercheurs ont noté une amélioration de la réponse immunitaire chez des participantes en bonne santé ayant reçu une supplémentation en astaxanthine quotidiennement pendant 8 semaines.

Une alliée pour la santé de la peau

Des études rapportent que l’astaxanthine peut améliorer l'apparence générale de la peau, l’aider à lutter contre les agressions qu’elle subit mais également soulager certaines affections cutanées. L’astaxanthine peut en effet s’accumuler au niveau de la peau[11].

Exposer sa peau au soleil, c’est également la soumettre à un stress notamment en favorisant l’accumulation d’espèces réactives de l’oxygène dans le derme et l’épiderme. L'exposition chronique aux rayons ultraviolets du soleil contribue au photovieillissement cutané, caractérisé cliniquement par la sécheresse, la pigmentation, le relâchement de la peau et les rides profondes[12].

Une supplémentation en astaxanthine permet de prévenir le vieillissement cutané en améliorant l’hydratation et l’élasticité de la peau, selon les résultats d’une méta-analyse[13]. Une autre méta-analyse[14] rapporte les mêmes résultats et conclut que l’astaxanthine à raison de 3 à 6 mg/jour pourrait protéger des dommages cutanés provoqués par l’exposition aux UV.

Dans une étude menée sur des souris[15] atteintes d’une dermatite atopique, une supplémentation en astaxanthine a permis de réduire l’irritation de la peau, l’inflammation et les démangeaisons.

L’astaxanthine peut également être appliquée sur la peau. Une étude[16] a évalué l’effet de la combinaison de la supplémentation par voie orale et de l’administration par voie topique de l’astaxanthine. Plusieurs améliorations sur l’aspect de la peau ont pu être observées notamment au niveau des rides, des tâches de vieillesse, de l’élasticité et de la texture de la peau, ainsi que de la teneur en eau des cornéocytes, qui forment la couche la plus externe de la peau. La combinaison des deux modes d’administration permet d’amplifier les effets cosmétiques de l’astaxanthine.

Des cheveux en meilleure santé

L'astaxanthine, en tant qu'antioxydant puissant, offre également des bienfaits significatifs pour la santé capillaire. En protégeant les cellules des dommages causés par les radicaux libres, elle contribue à maintenir des cheveux en bonne santé, renforçant ainsi la structure capillaire. Les propriétés anti-inflammatoires de l'astaxanthine peuvent également jouer un rôle dans la réduction des inflammations du cuir chevelu, favorisant un environnement propice à la croissance des cheveux.

Un effet bénéfique sur la santé cognitive

Plusieurs articles scientifiques suggèrent que l’astaxanthine est capable de préserver la fonction cognitive. Dans une étude menée sur des souris, la supplémentation en astaxanthine a favorisé la formation de nouveaux neurones dans l’hippocampe, une zone du cerveau impliquée dans la mémoire[17]. Les chercheurs ont d’ailleurs remarqué que l’astaxanthine permettait d’améliorer la mémoire spatiale chez les souris. Les propriétés neuroprotectrices de l'astaxanthine sont liées à ses capacités antioxydantes et anti-inflammatoires mais également à sa capacité à maintenir la plasticité neuronale[18].

Un essai contrôlé randomisé[19] mené sur des personnes se plaignant de perte de mémoire conclut que prendre une supplémentation en astaxanthine à des doses allant de 6 à 12 mg/jour pendant 12 semaines permet d’améliorer certains paramètres cognitifs. 

Un effet bénéfique sur la santé cardiaque

Stress oxydant et inflammation sont impliqués dans l’apparition des maladies cardiovasculaires. Or, l’astaxanthine est efficace pour lutter contre ces deux phénomènes[20]. Par ailleurs, une étude[21] rapporte l’effet bénéfique de l’astaxanthine pour prévenir l’athérosclérose -facteur de risque cardiovasculaire-, grâce à son potentiel antioxydant et ses propriétés anti-inflammatoires[22] mais également par sa capacité à diminuer légèrement la glycémie[23]et à améliorer le profil lipidique[24].

Une méta-analyse de 7 études regroupant 321 participants[25] suggère que l’astaxanthine pourrait améliorer certains marqueurs du syndrome métabolique, lui-même facteur de risque de maladies cardiovasculaires. Toutefois, les chercheurs concluent que leurs résultats doivent être consolidés par d’autres études.

Une aide pour les sportifs

L’astaxanthine a été testée chez des footballeurs de haut niveau. Une supplémentation pendant 90 jours entraine une réduction de la production d’espèces réactives de l’oxygène lors de l’entrainement physique et le renforcement du système de défense antioxydant, ce qui permet de réduire les dommages musculaires[26]. Sa consommation est aussi recommandée dans le cadre de la nutrition sportive.

Des effets bénéfiques sur la santé gastro-intestinale

La muqueuse gastro-intestinale est constamment exposée à diverses sources de stress oxydant et d’inflammation telles que les infections bactériennes (Helicobacter Pylori), la consommation chronique d'alcool, le tabagisme ou encore les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Stress oxydant et inflammation sont impliqués dans le développement de troubles gastro-intestinaux (ulcère gastrique, colite ulcéreuse, cancer gastrique, cancer colorectal…). Un article[27] a répertorié les études menées sur l’impact de l’astaxanthine sur la santé gastro-intestinale. Les auteurs arrivent à plusieurs conclusions : l’astaxanthine pourrait améliorer les ulcères gastriques en modulant la réponse immunitaire et en réduisant le stress oxydant notamment lorsqu’il est lié à la présence de la bactérie Helicobacter Pylori ; l’astaxanthine semble inhiber la croissance des cellules cancéreuses et les métastases (dans des modèles expérimentaux de cancer de l’estomac et du colon) en modulant les voies de signalisation liées à la prolifération cellulaire  ou encore l'apoptose ; enfin, les auteurs rapportent un effet bénéfique de l’astaxanthine sur la colite ulcéreuse, un trouble inflammatoire chronique de l’intestin, grâce à ses propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

L’astaxanthine pour la santé des yeux

Les propriétés exceptionnelles de l’astaxanthine lui permettent d’avoir un impact positif sur la santé des yeux[28]. Plusieurs études suggèrent son possible effet bénéfique dans la prévention et le traitement de maladies oculaires, notamment le syndrome de l’œil sec et la dégénérescence maculaire liée à l’âge.  Dans une étude menée sur 60 personnes, une supplémentation en astaxanthine à raison de 6 mg deux fois par jour a permis d’améliorer les symptômes du syndrome des yeux secs[29]. La prise d’un supplément d’antioxydants contenant entre autres de l’astaxanthine augmente la production de larmes et améliore la stabilité du film lacrymal nécessaire à la protection de l’œil. Les chercheurs ont remarqué une diminution du niveau d’espèces réactives de l’oxygène présentes dans les larmes grâce à l’administration orale d’antioxydants[30]. Quelques études ont montré également un effet bénéfique d’une supplémentation d’un mélange d’antioxydants -dont l’astaxanthine- sur certains symptômes de la DMLA

De possibles propriétés anti-cancéreuses

Des études menées en laboratoire sur des cellules ou sur des modèles animaux suggèrent que l’astaxanthine aurait des propriétés anti-cancéreuses. Sur des lignées cellulaires de cancer colorectal, de mélanome ou de carcinome gastrique, l’astaxanthine a montré sa capacité à induire l’apoptose -le mécanisme d’autodestruction cellulaire. L’astaxanthine possèderait également une activité antiproliférative dans de nombreux modèles expérimentaux et pourrait améliorer l'efficacité des médicaments chimiothérapeutiques conventionnels sur les cellules tumorales[31].

Tous ces résultats doivent être confirmés dans des essais cliniques.

D’où vient l’astaxanthine des compléments alimentaires ?

L’astaxanthine naturelle possède une activité antioxydante supérieure à celle de l’astaxanthine synthétique, et elle est actuellement considérée comme la seule source efficace et sûre pour la consommation humaine[32].  Elle est obtenue par extraction après culture de l’algue dans des bioréacteurs.  La microalgue verte Haematococcus pluvialis accumule une teneur élevée en astaxanthine dans des conditions de stress telles qu'une salinité élevée, une carence en azote, une température élevée et la lumière[33],[34].

Où trouve-t-on de l'Astaxanthine ?

L'astaxanthine se trouve principalement dans des sources naturelles telles que l'algue verte Haematococcus pluvialis, la levure rouge Phaffia rhodozyma, le saumon sauvage et certains crustacés. Privilégier l'agriculture biologique garantit une qualité optimale de l'astaxanthine, sans résidus de pesticides ou d'autres substances indésirables.

Quand consommer de l'Astaxanthine ?

La période idéale pour une cure d'astaxanthine peut varier en fonction des besoins individuels. Certains choisissent de l'intégrer en période d'exposition au soleil intense pour renforcer la protection contre les dommages induits par les rayons UV. D'autres optent pour une prise régulière pour profiter de ses bienfaits continus.

A quelle dose peut-on prendre de l’astaxanthine ?

L'oléorésine riche en astaxanthine issue de l'algue Haematococcus pluvialis est autorisée dans les compléments alimentaires à des doses allant de 40 à 80 mg/jour qui correspondent à une dose maximale de 8 mg d'astaxanthine par jour. Cette dose est considérée comme sûre et prend en compte les éventuels apports alimentaires dont l’estimation haute est de 0,06 mg/kg de poids corporel par jour[35] pour un adulte.

Comment utiliser l'Astaxanthine ?

L'astaxanthine peut être utilisée de diverses manières :

  • En complément alimentaire sous forme de gélules pour ses bienfaits pour la santé, la peau et les cheveux

  • En ajoutant des aliments riches en astaxanthine, comme le saumon, à votre alimentation.

  • En intégrant des produits de soin capillaire ou des masques enrichis en astaxanthine.

Précautions d'emploi et contre-indications à l'usage de l'astaxanthine

Bien que l'astaxanthine soit généralement bien tolérée, il est conseillé de prendre des précautions :

  • Respecter les doses recommandées.

  • Consulter un professionnel de la santé en cas de grossesse, d'allaitement ou de conditions médicales préexistantes. En effet, son usage n'est pas recommandé pour les femmes enceintes.

  • Éviter la consommation excessive, qui pourrait entraîner des effets indésirables.

  • La prise d'astaxanthine en compléments alimentaires ne doit pas être utilisée comme substitut à une alimentation variée et équilibrée ni à un mode de vie sain.

  • Tenir hors de portée des enfants

Zoom sur notre rédactrice scientifique, Juliette Pouyat

Juliette Pouyat est rédactrice scientifique spécialisée en nutrition et santé depuis 10 ans. Après des études de chimie, elle réalise une thèse sur la qualité nutritionnelle des laits infantiles et obtient un Doctorat de l’Institut National Agronomique Paris-Grignon. Elle est auteure de nombreux articles et de plusieurs ouvrages sur les liens entre l’alimentation et la santé, les compléments alimentaires ou encore le bien-être. Juliette s’appuie sur la littérature scientifique et les découvertes récentes des chercheurs pour rédiger des articles à destination du grand public.

Bibliographie

1

Astaxanthin: a review of its chemistry and applications

Higuera-Ciapara I, Félix-Valenzuela L, Goycoolea FM.

2

Astaxanthin : sources, extraction, stability, biological activities and its commercial applications--a review.

3

Astaxanthin as a King of Ketocarotenoids: Structure, Bioavailability and Antioxidant Properties.

Nair, A.; Ahirwar, A.; Singh, S.; Lodhi, R.; Lodhi, A.; Rai, A.; Jadhav, D.A.; Harish; Varjani, S.; Singh, G.; Marchand, J.; Schoefs, B.; Vinayak, V.

4

Antioxidant activities of astaxanthin and related carotenoids.

Naguib YM

5

Astaxanthin supplementation mildly reduced oxidative stress and inflammation biomarkers.

Baolan Ma, Jialin Lu, Tong Kang, Ming Zhu, Ke Xiong, Jinyu Wang.

6

The Role of Astaxanthin as a Nutraceutical in Health and Age-Related Conditions.

Bjørklund, G.; Gasmi, A.; Lenchyk, L.; Shanaida, M.; Zafar, S.; Mujawdiya, P.K.; Lysiuk, R.; Antonyak, H.; Noor, S.; Akram, M.; Smetanina, K.; Piscopo, S.; Upyr, T.; Peana, M.

7

Anti-inflammatory action of astaxanthin and its use in the treatment of various diseases Biomedicine & Pharmacotherapy, Volume 145

Zeynab Kohandel, Tahereh Farkhondeh, Michael Aschner, Ali Mohammad Pourbagher-Shahri, Saeed Samarghandian

8

Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans.

Park JS, doi: 10.1186/1743-7075-7-18. PMID: 20205737; PMCID: PMC2845588.

9

Astaxanthin, a Carotenoid Stimulates Immune Responses by Enhancing

Lin KH, Lin KC, Lu WJ, Thomas PA, Jayakumar T, Sheu JR

10

Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans.

Park JS, Chyun JH, Kim YK, Line LL, Chew BP.

11

Preventive effect of dietary astaxanthin on UVA-induced skin photoaging in hairless mice.

Komatsu T, Sasaki S, Manabe Y, Hirata T, Sugawara T.

12

Systematic Review and Meta-Analysis on the Effects of Astaxanthin on Human Skin Ageing.

Zhou X, Cao Q, Orfila C, Zhao J, Zhang L.

13

Effects of Astaxanthin Supplementation on Skin Health: A Systematic Review of Clinical Studies.

Ng QX, De Deyn MLZQ, Loke W, Foo NX, Chan HW, Yeo WS

14

Cosmetic benefits of astaxanthin on humans subjects.

Tominaga K, Hongo N, Karato M, Yamashita E.

15

Neuroprotective mechanisms of astaxanthin: a potential therapeutic role in preserving cognitive function in age and neurodegeneration.

Grimmig B, Kim SH, Nash K, Bickford PC, Douglas Shytle R.

16

Effects of astaxanthin-rich Haematococcus pluvialis extract on cognitive function, a randomised, double-blind, placebo-controlled study.

Katagiri M, Satoh A, Tsuji S, Shirasawa T.

17

Astaxanthin, oxidative stress, inflammation and cardiovascular disease.

Fassett RG, Coombes JS.

18

Potential Anti-Atherosclerotic Properties of Astaxanthin.

Kishimoto Y, Yoshida H, Kondo K.

19

Antioxidant and anti‑inflammatory mechanisms of action of astaxanthin in cardiovascular diseases (Review).

Pereira CPM, Souza ACR, Vasconcelos AR, Prado PS, Name JJ.

20

Lipid profile and glucose changes after supplementation with astaxanthin: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials.

Ursoniu S, Sahebkar A, Serban MC, Banach M.

21

Administration of natural astaxanthin increases serum HDL-cholesterol and adiponectin in subjects with mild hyperlipidemia.

Yoshida H, Yanai H, Ito K, Tomono Y, Koikeda T, Tsukahara H, Tada N.

22

Astaxanthin Influence on Health Outcomes of Adults at Risk of Metabolic Syndrome: A Systematic Review and Meta-Analysis.

Leung, L.Y.-L.; Chan, S.M.-N.; Tam, H.-L.; Wong, E.S.-W.

23

Effect of astaxanthin supplementation on muscle damage and oxidative stress markers in elite young soccer players.

Djordjevic B, Baralic I, Kotur-Stevuljevic J, Stefanovic A, Ivanisevic J, Radivojevic N, Andjelkovic M, Dikic N.

24

Anti-Oxidant and Anti-Inflammatory Effects of Astaxanthin on Gastrointestinal Diseases

Lee, J.; Kim, M.-H.; Kim, H.

25

Recent Advances and the Mechanism of Astaxanthin in Ophthalmological Diseases.

Yang M, Wang Y.

26

Benefits and Safety of Astaxanthin in the Treatment of Mild-To-Moderate Dry Eye Disease.

Tian L, Wen Y, Li S, Zhang P, Wang Y, Wang J, Cao K, Du L, Wang N, Jie Y.

27

A randomized, double-blind, placebo-controlled study of oral antioxidant supplement therapy in patients with dry eye syndrome.

Huang JY, Yeh PT, Hou YC.

28

Astaxanthin anticancer effects are mediated through multiple molecular mechanisms: A systematic review.

Faraone I, Sinisgalli C, Ostuni A, Armentano MF, Carmosino M, Milella L, Russo D, Labanca F, Khan H.

29

Astaxanthin sources: Suitability for human health and nutrition.

Capelli, B.; Talbott, S.; Ding, L.

30

Influence of stress on astaxanthin production in Haematococcus pluvialis grown under different culture conditions

R Sarada, Usha Tripathi, G.A Ravishankar.

31

Influence of different culture conditions on yield of biomass and value added products in microalgae.

Sarada R., Ranga Rao A., Sandesh B.K., Dayananda C., Anila N., Chauhan V.S., Ravishankar G.A.

32

Safety of astaxanthin for its use as a novel food in food supplements.

Turck D, Castenmiller J, de Henauw S, Hirsch-Ernst KI, Kearney J, Maciuk A, Mangelsdorf I, McArdle HJ, Naska A, Pelaez C, Pentieva K, Siani A, Thies F, Tsabouri S, Vinceti M, Cubadda F, Engel KH, Frenzel T, Heinonen M, Marchelli R, Neuhäuser-Berthold M, Poulsen M, Sanz Y, Schlatter JR, van Loveren H, Ackerl R, Gelbmann W, Steinkellner H, Knutsen HK.

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.

Bibliographie

1

Astaxanthin: a review of its chemistry and applications

Higuera-Ciapara I, Félix-Valenzuela L, Goycoolea FM.

2

Astaxanthin : sources, extraction, stability, biological activities and its commercial applications--a review.

3

Astaxanthin as a King of Ketocarotenoids: Structure, Bioavailability and Antioxidant Properties.

Nair, A.; Ahirwar, A.; Singh, S.; Lodhi, R.; Lodhi, A.; Rai, A.; Jadhav, D.A.; Harish; Varjani, S.; Singh, G.; Marchand, J.; Schoefs, B.; Vinayak, V.

4

Antioxidant activities of astaxanthin and related carotenoids.

Naguib YM

5

Astaxanthin supplementation mildly reduced oxidative stress and inflammation biomarkers.

Baolan Ma, Jialin Lu, Tong Kang, Ming Zhu, Ke Xiong, Jinyu Wang.

6

The Role of Astaxanthin as a Nutraceutical in Health and Age-Related Conditions.

Bjørklund, G.; Gasmi, A.; Lenchyk, L.; Shanaida, M.; Zafar, S.; Mujawdiya, P.K.; Lysiuk, R.; Antonyak, H.; Noor, S.; Akram, M.; Smetanina, K.; Piscopo, S.; Upyr, T.; Peana, M.

7

Anti-inflammatory action of astaxanthin and its use in the treatment of various diseases Biomedicine & Pharmacotherapy, Volume 145

Zeynab Kohandel, Tahereh Farkhondeh, Michael Aschner, Ali Mohammad Pourbagher-Shahri, Saeed Samarghandian

8

Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans.

Park JS, doi: 10.1186/1743-7075-7-18. PMID: 20205737; PMCID: PMC2845588.

9

Astaxanthin, a Carotenoid Stimulates Immune Responses by Enhancing

Lin KH, Lin KC, Lu WJ, Thomas PA, Jayakumar T, Sheu JR

10

Astaxanthin decreased oxidative stress and inflammation and enhanced immune response in humans.

Park JS, Chyun JH, Kim YK, Line LL, Chew BP.

11

Preventive effect of dietary astaxanthin on UVA-induced skin photoaging in hairless mice.

Komatsu T, Sasaki S, Manabe Y, Hirata T, Sugawara T.

12

Systematic Review and Meta-Analysis on the Effects of Astaxanthin on Human Skin Ageing.

Zhou X, Cao Q, Orfila C, Zhao J, Zhang L.

13

Effects of Astaxanthin Supplementation on Skin Health: A Systematic Review of Clinical Studies.

Ng QX, De Deyn MLZQ, Loke W, Foo NX, Chan HW, Yeo WS

14

Cosmetic benefits of astaxanthin on humans subjects.

Tominaga K, Hongo N, Karato M, Yamashita E.

15

Neuroprotective mechanisms of astaxanthin: a potential therapeutic role in preserving cognitive function in age and neurodegeneration.

Grimmig B, Kim SH, Nash K, Bickford PC, Douglas Shytle R.

16

Effects of astaxanthin-rich Haematococcus pluvialis extract on cognitive function, a randomised, double-blind, placebo-controlled study.

Katagiri M, Satoh A, Tsuji S, Shirasawa T.

17

Astaxanthin, oxidative stress, inflammation and cardiovascular disease.

Fassett RG, Coombes JS.

18

Potential Anti-Atherosclerotic Properties of Astaxanthin.

Kishimoto Y, Yoshida H, Kondo K.

19

Antioxidant and anti‑inflammatory mechanisms of action of astaxanthin in cardiovascular diseases (Review).

Pereira CPM, Souza ACR, Vasconcelos AR, Prado PS, Name JJ.

20

Lipid profile and glucose changes after supplementation with astaxanthin: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials.

Ursoniu S, Sahebkar A, Serban MC, Banach M.

21

Administration of natural astaxanthin increases serum HDL-cholesterol and adiponectin in subjects with mild hyperlipidemia.

Yoshida H, Yanai H, Ito K, Tomono Y, Koikeda T, Tsukahara H, Tada N.

22

Astaxanthin Influence on Health Outcomes of Adults at Risk of Metabolic Syndrome: A Systematic Review and Meta-Analysis.

Leung, L.Y.-L.; Chan, S.M.-N.; Tam, H.-L.; Wong, E.S.-W.

23

Effect of astaxanthin supplementation on muscle damage and oxidative stress markers in elite young soccer players.

Djordjevic B, Baralic I, Kotur-Stevuljevic J, Stefanovic A, Ivanisevic J, Radivojevic N, Andjelkovic M, Dikic N.

24

Anti-Oxidant and Anti-Inflammatory Effects of Astaxanthin on Gastrointestinal Diseases

Lee, J.; Kim, M.-H.; Kim, H.

25

Recent Advances and the Mechanism of Astaxanthin in Ophthalmological Diseases.

Yang M, Wang Y.

26

Benefits and Safety of Astaxanthin in the Treatment of Mild-To-Moderate Dry Eye Disease.

Tian L, Wen Y, Li S, Zhang P, Wang Y, Wang J, Cao K, Du L, Wang N, Jie Y.

27

A randomized, double-blind, placebo-controlled study of oral antioxidant supplement therapy in patients with dry eye syndrome.

Huang JY, Yeh PT, Hou YC.

28

Astaxanthin anticancer effects are mediated through multiple molecular mechanisms: A systematic review.

Faraone I, Sinisgalli C, Ostuni A, Armentano MF, Carmosino M, Milella L, Russo D, Labanca F, Khan H.

29

Astaxanthin sources: Suitability for human health and nutrition.

Capelli, B.; Talbott, S.; Ding, L.

30

Influence of stress on astaxanthin production in Haematococcus pluvialis grown under different culture conditions

R Sarada, Usha Tripathi, G.A Ravishankar.

31

Influence of different culture conditions on yield of biomass and value added products in microalgae.

Sarada R., Ranga Rao A., Sandesh B.K., Dayananda C., Anila N., Chauhan V.S., Ravishankar G.A.

32

Safety of astaxanthin for its use as a novel food in food supplements.

Turck D, Castenmiller J, de Henauw S, Hirsch-Ernst KI, Kearney J, Maciuk A, Mangelsdorf I, McArdle HJ, Naska A, Pelaez C, Pentieva K, Siani A, Thies F, Tsabouri S, Vinceti M, Cubadda F, Engel KH, Frenzel T, Heinonen M, Marchelli R, Neuhäuser-Berthold M, Poulsen M, Sanz Y, Schlatter JR, van Loveren H, Ackerl R, Gelbmann W, Steinkellner H, Knutsen HK.