10 traitements naturels contre la bronchite

La saison froide s’installe annonçant l’arrivée de maladies respiratoires… Or la bronchite fait partie des affections les plus fréquentes de l’automne-hiver entraînant chaque année plus de 10 millions de cas en France ! Si on peut difficilement y échapper, quels traitements naturels adopter pour aider le corps à la surmonter rapidement ?


Qu’est-ce qu’une bronchite ?

La bronchite est une inflammation des bronches - ces canaux qui acheminent l’air vers les poumons - le plus souvent d’origine virale. Elle constitue une complication fréquente du rhume et de la rhinopharyngite. Évoluant spontanément vers la guérison en 10 jours à 3 semaines chez les enfants et adultes en bonne santé, elle peut être plus difficile à éradiquer chez les sujets immuno-déprimés, les insuffisants respiratoires ou les personnes âgées. Il faut, dans leurs cas, surveiller une éventuelle aggravation en pneumonie, c’est-à-dire en inflammation généralisée du tissu pulmonaire. Les bébés de moins de 2 ans sont, eux, plus à même de contracter une bronchiolite (inflammation des bronchioles) du fait de leur développement.

Bronchite aiguë et chronique : quelles différences ?

La bronchite peut se manifester sous deux formes distinctes : aiguë et chronique.

La bronchite aiguë est généralement causée par des infections virales, évoluant sur une période limitée de 10 jours à 3 semaines. Elle survient souvent comme une complication du rhume ou de la rhinopharyngite.

En revanche, la bronchite chronique est définie par une toux persistante et productive qui dure au moins 3 mois par an, pendant au moins 2 années consécutives. Elle est souvent associée à des facteurs de risque tels que le tabagisme.

  • Une variante de la bronchite aiguë, appelée bronchite asthmatiforme, se caractérise par des symptômes plus intenses, incluant des difficultés respiratoires et des sifflements similaires à l'asthme.

Causes et symptômes d’une bronchite

De très nombreux types de virus sont responsables des bronchites aiguës : virus influenza et parainfluenza, adénovirus, rhinovirus, virus respiratoire syncytial (VRS)... Les causes bactériennes sont rares : moins de 10 % des cas. Les fumeurs sont plus à risque de développer des bronchites, notamment sous leur forme chronique. La bronchite provoque la plupart du temps :

  • une fièvre modérée (inférieure à 38,5°C) ;

  • une toux d’abord sèche puis grasse

  • des glaires et / ou des sécrétions jaunâtres.

Parmi les autres symptômes possibles : maux de tête, maux de gorge, courbatures, douleurs aux sinus… Il est recommandé de consulter un médecin si la fièvre est importante ou persiste au-delà de 3 jours ou si la toux continue après 3 semaines.

5 traitements naturels contre la bronchite

Un épisode fébrile modéré accompagné d’une toux sèche a laissé la place à une toux grasse et à des expectorations diverses ? C’est le signe qu’une bronchite typique s’est installée… Voici 10 stratégies naturelles pour aider l’organisme à s’en débarrasser.

Solution 1 : Les principaux réglages alimentaires contre la bronchite

Lors d’une bronchite, le corps tente d’évacuer des mucosités par tous les moyens (toux, crachats, écoulements nasaux purulents). Adoptez, aux premiers signes de l’infection, un régime alimentaire évitant les aliments muco-producteurs : graisses, sucres, farineux, laitages. En même temps, pensez à renforcer les apports en eau… Cela peut aider l’organisme très efficacement à réguler ces expectorations.

Solution 2 : deux cataplasmes contre la bronchite

Pour désencombrer le thorax, des cataplasmes appliqués dans le dos et / ou sur la poitrine peuvent être d’une grande aide. 2 ingrédients sont particulièrement intéressants contre la bronchite :

  • La Moutarde : diluez de la farine de Moutarde (graines de moutarde réduites en poudre) dans de l’eau tiède jusqu’à obtenir une pâte lisse et épaisse à laisser poser 15 minutes environ. Pourquoi ça soulage ? Tout simplement parce que la Moutarde possède des propriétés anti-infectieuses. Ce traitement naturel très efficace mais potentiellement irritant peut être mis en place en toute sécurité à partir de 15 ans.

  • L’Argile verte : mélangez une Argile verte en poudre telle que l’Argile verte illite surfine ou l’Argile verte Montmorillonite surfine avec un peau d’eau tiède de manière à obtenir une pâte lisse et épaisse. Appliquez cette pâte en couche épaisse sur une compresse posée sur le torse bien couvert, pendant 1 à 2 heures. Au moment du retrait, lavez soigneusement la zone avec de l’eau chaude sous la douche ou à l’aide d’un gant de toilette. Absorbante, l’argile aide à éliminer les impuretés. Ce geste est possible chez les enfants dès 2 ans.

Synergie cutanée contre la bronchite aiguë (D. Baudoux)

Recette

Ne convient pas pendant la grossesse, l’allaitement ni chez les enfants. Synergie déconseillée aux personnes présentant des antécédents de cancer hormono-dépendant.


Solution 3 : Les infusions et décoctions de plantes contre la bronchite

Une personne atteinte de bronchite a besoin d’être réchauffée voire de transpirer, la peau - via les glandes sébacées - étant une autre porte d’évacuation du mucus en excès. Les boissons chaudes sont donc à consommer sans modération, et en particulier les infusions et décoctions à base d’une ou plusieurs plantes présentant un tropisme pour les voies respiratoires et l’inflammation telles que :

  • le Sureau en infusion : anti-inflammatoire et antiviral ;

  • la Bourrache officinale en infusion : anti-inflammatoire, très active sur les troubles respiratoires ;

  • le Gingembre frais en décoction : anti-inflammatoire, redoutable sur la sphère pulmonaire ;

  • la Cannelle en décoction : anti-inflammatoire, renforce les défenses immunitaires ;

  • la Mauve en infusion : expectorante et anti-inflammatoire ;

  • le Bouillon blanc en infusion : composant traditionnel des mélanges pectoraux des herboristes, expectorant, il est spécifique des pathologies à mucus ;

  • le Lierre terrestre en infusion : soulage les voies respiratoires au sens large ;

  • le Plantain en infusion : purifiant, anti-inflammatoire des voies respiratoires ;

  • le Tussilage en infusion : connu pour atténuer la toux.

Solution 4 : les compléments alimentaires et supers aliments qui renforcent l’immunité

Pour booster le travail des défenses naturelles de l’organisme pendant l’épisode de bronchite, des apports renforcés en vitamine C sont préconisés. De même en cure de fond, en cas de bronchite chronique. La poudre de Pulpe de fruit de Baobab, exceptionnellement riche en vitamine C, est une bonne idée : incorporer 2 cuillères à café dans un verre d’eau, de jus de fruits, dans un smoothie, un yaourt ou dans vos préparations culinaires sucrées pendant toute la durée de l’infection ou pendant 1 à 3 mois en cure de fond. La vitamine D, le zinc, les probiotiques, les extraits de Propolis ou de Pépins de Pamplemousse sont d’autres incontournables du soutien de l’immunité.

Solution 5 : L'importance du repos et de l'hydratation

Dans le processus de guérison de la bronchite, le repos et l'hydratation jouent un rôle fondamental. Lors d'une infection respiratoire, le corps mobilise des ressources pour combattre l'agent pathogène, ce qui peut entraîner une fatigue accrue. Il est essentiel de permettre au système immunitaire de travailler efficacement en offrant un repos adéquat. Cela signifie prendre le temps de se reposer suffisamment, en favorisant des nuits de sommeil réparateur.

Parallèlement, maintenir une bonne hydratation est crucial. Lors d'une bronchite, les voies respiratoires peuvent produire plus de mucus pour éliminer l'agent infectieux. Une hydratation adéquate aide à fluidifier les sécrétions bronchiques, facilitant ainsi leur expulsion par la toux. Il est recommandé de boire beaucoup d'eau tout au long de la journée, ainsi que des tisanes chaudes, des bouillons et des infusions. Ces boissons chaudes contribuent également à réchauffer le corps, favorisant la transpiration et l'élimination des toxines.

Les 3 remèdes de grand-mère qui ont fait leurs preuves en cas de bronchite

Voici les trois remèdes de grand-mère pour soulager la bronchite :

Les lavages de nez à l’eau salée

En cas d'écoulement nasal, ces lavages limitent le risque de dissémination de l’infection vers les bronches. Pour cela, il est recommandé d’utiliser une solution neutre, c’est-à-dire ne créant pas d'échanges avec la muqueuse nasale. Une solution salée (environ 9 g de sel pour 1 litre d'eau) de concentration identique au sérum sanguin est appropriée. Les lavages de nez à l’eau salée peuvent être réalisés plusieurs fois par jour en bouchant l’une des deux narines et aspirant l’eau salée à l’aide de l’autre narine dans un bol ou en utilisant un dispositif spécifique, comme le neti lota ayurvédique.

Les bains chauds et bains de pieds chauds

Toujours pour réchauffer et faire transpirer, pensez à pratiquer les bains et bains de pieds à une température de 39°C, une fois par jour, pendant toute la durée de l’infection. On pourra ajouter dans l’eau du bain, diluées dans une noisette de gel douche ou sur une poignée de Sels d’Epsom, 10 gouttes d’huile essentielle d’Eucalyptus radié ou de Pin Sylvestre, en prenant soin de respecter leurs contre-indications.

Les ventouses

Cette méthode plébiscitée par nos aînés avait pour indication traditionnelle l’encombrement respiratoire. On la retrouve également dans la Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC). Comment ça marche ? Une série de ventouses en verre est appliquée par le thérapeute directement sur la peau du dos et agit comme un “aspirateur” décongestionnant et drainant puissant par rubéfaction (afflux de sang vers une partie du corps permettant d’en atténuer l’inflammation). L’effet de succion des ventouses est rendu possible par l’utilisation préalable d’une flamme qui les vide de leur air.

Comment faire partir une bronchite rapidement ?

Pour se remettre rapidement d’une bronchite, il convient donc d’utiliser les traitements naturels et remèdes de grand-mère les plus adaptés à vos besoins personnels (toux, encombrement…) quotidiennement, en alternance. Le moyen le plus simple de limiter la gravité d’une bronchite est d’agir sans tarder sur le rhume qui l’a, dans la plupart des cas, précédée. Et, en amont de ce rhume, sur votre terrain en le soutenant et en adoptant la meilleure hygiène de vie possible et personnalisée au quotidien.

Nos conseils pour prévenir la récurrence de la bronchite

Prévenir la récurrence de la bronchite implique plusieurs mesures.

  1. Tout d'abord, maintenir une bonne hygiène des mains et éviter les contacts étroits avec des personnes malades peuvent réduire le risque d'infection virale.

  2. Améliorer la qualité de l'air chez vous pour éliminer ou éviter les irritants aériens qui aggravent ou déclenchent les malaises respiratoires : gaz toxiques, poussières en milieu de travail, etc. Cela inclut d'entretenir les appareils à combustion et leur système de ventilation (cheminée ou conduits d’évacuation). Eviter les activités à l'extérieur lorsque la pollution de l'air est élevée si on est à risque.

  3. Pour les fumeurs, arrêter le tabac est crucial, car le tabagisme est un facteur majeur de bronchite chronique. Il est également recommandé d'éviter les irritants respiratoires tels que la fumée secondaire et les produits chimiques toxiques.

  4. Renforcer le système immunitaire par une alimentation équilibrée, riche en vitamines et en minéraux, contribue également à prévenir les infections respiratoires.

  5. Enfin, en cas de symptômes persistants, il est essentiel de consulter un professionnel de la santé pour un diagnostic précis et un plan de traitement adapté.

Zoom sur notre rédactrice naturopathe : Lou Dumas

Lou est diplômée de HEC en 2012. Elle a cumulé dix ans d’expérience en marketing dans les produits cosmétiques et parfums avant de prendre son indépendance comme consultante dans ce domaine. Elle a récemment complété son cursus de 3 années de formation en naturopathie au Collège Européen de Naturopathie Holistique (CENATHO, Paris) dans le but de soutenir la santé physique et mentale des individus qu'elle accompagne par un travail global sur l'hygiène de vie.

En savoir plus sur les soins ORL : nez, gorge et oreille

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.