Traitements naturels contre la couperose et la rosacée

La couperose ou rosacée est une atteinte des petits vaisseaux sanguins localisée essentiellement sur le front, le nez, les joues et le menton. Rougeurs, sensations de "flush" ou de brûlure, vaisseaux dilatés apparents, voire boutons évoluant par poussées sont des symptômes courants de la rosacée. Chronique, cette affection peut se révéler très gênante à cause de son aspect inesthétique.

Nos experts vous dévoilent les huiles essentielles et les recettes naturelles les plus efficaces pour atténuer les rougeurs, prévenir la dilatation des petits vaisseaux, et calmer les poussées de rosacée afin de retrouver une peau saine et unifiée. 


Le top 7 des ingrédients naturels pour lutter contre la couperose et la rosacée

Huile essentielle Hélichryse italienne de Corse BIO

L'indispensable : L’huile essentielle d’Hélichryse italienne est la solution naturelle incontournable pour lutter contre la couperose. Connue comme fluidifiante du sang, tonique circulatoire et anti-inflammatoire, elle diminue la stagnation du sang dans les vaisseaux dilatés et renforce la tonicité des petits vaisseaux tout en apaisant les rougeurs et l’aspect œdémateux.

Découvrir l'Huile essentielle Hélichryse italienne de Corse BIO

Huile essentielle Ciste BIO

L’astringente : Riche en monoterpènes, l’huile essentielle de Ciste ladanifère fait merveille pour stimuler la tonicité des vaisseaux de la peau et limiter leur dilatation. Connue comme hémostatique, elle aide également à stopper les petits saignements des vaisseaux éclatés dans la peau. En bonus, elle resserre les pores et raffermit les peaux relâchées.

Découvrir l'Huile essentielle Ciste BIO

Huile essentielle Cyprès Provence BIO

La tonique veineuse : Réputée pour ses effets de décongestionnant et tonique veineux, l’huile essentielle de Cyprès de Provence ou Cyprès toujours vert stimule la circulation dans les vaisseaux de la peau et limite leur dilatation, c’est donc une alliée de choix pour atténuer les rougeurs et lutter contre la couperose.

Découvrir l'Huile essentielle Cyprès Provence BIO

Huile essentielle Camomille allemande BIO

L'apaisante : Riche en chamazulène et en oxydes de bisabolol, l’huile essentielle de Camomille allemande, aussi appelée Matricaire, est une indispensable pour les soins des peaux sensibles et sujettes aux rougeurs. Apaisante puissante, elle calme l’inflammation des tissus, décongestionne la peau et facilite la réparation des lésions de la rosacée.

Découvrir l'Huile essentielle Camomille allemande BIO

Huile végétale Calophylle Inophyle BIO

L’huile végétale circulatoire et réparatrice : Riche en actifs toniques, antioxydants et cicatrisants puissants, l'huile végétale de Calophlle inophyle est connue pour ses vertus circulatoires et pour ses effets réparateurs sur les peaux abîmées. Elle complète idéalement les synergies d'huiles essentielles contre la couperose et la rosacée. Riche et visqueuse, elle peut être diluée dans une huile plus fluide, comme le macérât huileux de Calendula, pour en faciliter la pénétration.

Découvrir l'Huile végétale Calophylle Inophyle BIO

Huile végétale lentisque de Kabylie

L’huile végétale apaisante et réparatrice : Puissante et aromatique, l'huile végétale de Lentisque apaise et répare les peaux sèches ou sujettes aux rougeurs, calme les irritations et soulage les petits problèmes de peau. Naturellement riche en actifs décongestionnants et toniques, cette huile végétale est une alliée des peaux sensibles sujettes aux rougeurs

Découvrir l'Huile végétale lentisque de Kabylie

Sérum concentré sérum concentré rétinal optimisé

Le sérum anti-inflammatoire : Il améliore l’aspect des peaux souffrant de rosacée en diminuant les rougeurs..Ce sérum raffermit la peau, diminue les rides et les ridules et estompe les taches.

Découvrir le Sérum concentré sérum concentré rétinal optimisé

Qu’est-ce que la couperose ?

La couperose est une maladie de peau qui se traduit par des rougeurs sur les joues, le nez, le menton et le front, et l’apparition de vaisseaux dilatés sur les joues et les ailes du nez. Elle touche de façon prédominante les femmes, à partir de 30-40 ans, et survient le plus souvent chez des personnes à peau claire. Elle est liée à des problèmes vasculaires au niveau des vaisseaux sanguins du visage.

La couperose est une affection évolutive, qui commence par des rougeurs ponctuelles du visage, souvent associées à un "flush" ou bouffée de chaleur locale, voire à des sensations de brûlures ou picotements. Ces rougeurs deviennent ensuite permanentes et associées à des vaisseaux dilatés apparents d'aspectrouge violacé.

Rosacée ou couperose ?

La couperose correspond à la dilation permanente de petits vaisseaux du visage, sur le nez et les pommettes. Cette forme vasculaire de la maladie est la plus courante.

On parle de rosacée ou acné rosacée lorsque la maladie évolue vers une forme papulo-pustuleuse, avec l’apparition de papules (boutons sans pus) et pustules (avec pus), en plus des signes vasculaires. Ces lésions apparaissent par poussées, sans facteur déclenchant particulier.

Il existe également une forme dite hypertrophique de la maladie, plus rare, et avec une forte prédominance masculine. Elle se manifeste par un épaississement de la peau du visage, en particulier du nez : elle prend un aspect rouge et gonflé, avec une dilatation des pores de la peau. Le stade ultime de cette forme hypertrophique est le rhinophyma, où le nez prend un aspect enflé et bosselé.

Cette forme, encore plus que les autres, peut avoir des répercussions psychologiques importantes pour des raisons d’ordre esthétique.

Enfin, la rosacée oculaire est une autre forme de la maladie, qui se caractérise par des yeux irrités, rouges, larmoyants et sensibles à la lumière.

Qu’est-ce qui déclenche la couperose ?

Les causes exactes de la couperose sont encore inconnues, mais certaines pistes sont évoquées, comme une hyperréactivité des vaisseaux sanguins du visage, un dérèglement immunitaire de la peau, ou encore des prédispositions génétiques (maladie plus fréquente chez les peaux claires, fines et fragiles).

Par ailleurs, la rosacée est souvent associée à la présence au niveau de la peau de l’acarien Demodex folliculorum, dont la colonisation est favorisée par l’œdème cutané et qui pourrait accentuer les phénomènes inflammatoires et déclencher la formation des boutons caractéristiques de la rosacée.

Certains facteurs sont connus pour favoriser la couperose et la rosacée, avec en premier lieu l'exposition au soleil, mais aussi au vent et aux températures extrêmes, les changements thermiques brusques (du froid au chaud en particulier), ou encore les exercices physiques intenses, les émotions fortes, la consommation d’alcool, de nourriture épicée ou de boissons chaudes...

L’aspect rubicond du visage lié à la couperose, le nez rouge et gonflé, les vaisseaux apparents ont souvent été associés à l’alcoolisme, ce qui accentue encore le préjudice moral lié à cette pathologie. Mais contrairement aux idées reçues, l’alcool n’est pas la cause de la rosacée, même s’il tend à l’aggraver.

Comment traiter naturellement la couperose ?

L'huile essentielle d'Hélichryse italienne est l'alliée incontournable des peaux couperosées ou sujettes aux rougeurs. Les rougeurs diffusent qui apparaissent et disparaissent sur les joues, le nez et le front sont souvent les premiers signes de la couperose. Pour calmer ces rougeurs et fortifier les petits vaisseaux cutanés, essayez ce geste très simple avec l'huile essentielle d'Hélichryse italienne :

Le geste simple contre les rougeurs avec l’huile essentielle d’Hélichryse italienne

1

Incorporer 1 goutte d'huile essentielle d'Hélichryse italienne dans une noisette de crème de soin neutre dans le creux de votre main.

Appliquez ce mélange comme soin visage, matin et soir.

Ne pas utiliser chez les femmes enceintes ou allaitantes, ni chez les enfants de moins de 6 ans.

Comment faire disparaître naturellement la couperose sur le visage ?

La couperose, avec ses rougeurs et ses vaisseaux dilatés, peut être une source d'inconfort et d'embarras pour de nombreuses personnes. Pour atténuer naturellement la couperose sur le visage, plusieurs approches sont recommandées. Tout d'abord, l'utilisation régulière d'ingrédients apaisants et anti-inflammatoires tels que les huiles végétales, les hydrolats et les huiles essentielles peut aider à réduire les rougeurs et à renforcer les parois des vaisseaux sanguins. De plus, une hydratation adéquate de la peau, une protection solaire quotidienne et une alimentation équilibrée peuvent également contribuer à améliorer l'état de la peau et à réduire les symptômes de la couperose.

Quelle est la meilleure huile pour la couperose ?

Parmi les différentes huiles végétales disponibles, l'huile de chanvre est souvent recommandée pour les peaux sujettes à la couperose. Cette huile légère et non comédogène est riche en acides gras essentiels oméga-3 et oméga-6, ce qui lui confère des propriétés anti-inflammatoires et apaisantes. En application régulière sur la peau affectée par la couperose, l'huile de chanvre peut aider à réduire les rougeurs, à calmer les irritations et à renforcer la barrière cutanée. Elle pénètre rapidement dans la peau sans laisser de film gras, ce qui en fait un choix idéal pour les peaux sensibles et sujettes aux rougeurs.

L'huile de Carthame et le Calendula sont également recommandés pour leurs vertus anti-inflammatoires. Elles favorisent aussi la microcirculation : parfait pour atténuer les rougeurs, décongestionner et réduire les œdèmes.

Comment soigner la rosacée ?

Les huiles essentielles sont de merveilleuses alliées pour atténuer la couperose et traiter les symptômes de la rosacée, tout en renforçant les capillaires sanguins de la peau. En cas de symptômes sévères ou persistants, ou d'atteinte oculaire, la consultation d'un médecin est indispensable. Dans certains cas, des traitements par laser pourront être envisagés, notamment pour la forme hypertrophique et le rinophyma.

Les remèdes de grand-mère pour traiter la couperose

En complément des soins topiques, certains remèdes de grand-mère peuvent contribuer à apaiser la couperose et à réduire les rougeurs :

  • L'eau de rose : Appliquée sur la peau à l'aide d'un coton, l'eau de rose est connue pour ses propriétés apaisantes et tonifiantes. Elle peut aider à réduire les rougeurs et à rafraîchir la peau irritée.

  • Le vinaigre de cidre de pomme : Dilué dans de l'eau, le vinaigre de cidre de pomme peut être utilisé en lotion pour tonifier la peau et réduire les rougeurs. Sa teneur en acide acétique aide à équilibrer le pH de la peau et à calmer les irritations.

  • L'Aloe Vera : Appliquez en masque hebdomadaire sur les zones atteintes. L'avoine, la bardane et les argiles sont aussi recommandés pour leurs vertus astringentes et leur action anti-inflammatoire et apaisante.

En ce qui concerne l'alimentation, il est recommandé de privilégier les aliments riches en antioxydants (fruits frais et légumes colorés, baies, thé vert), vitamine C et en oméga-3 (poissons gras, noix, graines de lin) pour soutenir la santé de la peau et réduire l'inflammation. Évitez les aliments épicés, chauds et alcoolisés, qui peuvent aggraver les rougeurs persistantes et les symptômes de la couperose.

En adoptant une approche holistique combinant soins cutanés adaptés, remèdes naturels et alimentation équilibrée, il est possible de mieux gérer la couperose et de retrouver une peau plus confortable et harmonieuse.

Le conseil de l'expert

Dans les cas de surmenage ancien, le système nerveux s’est épuisé, et il s’installe un paradoxe : plus on est fatigué, moins le sommeil se trouve facilement et plus les insomnies son fréquentes et rebelles. Pour retrouver des cycles de sommeil de qualité, il faut donc absolument recharger l’ensemble du système nerveux avec des huiles essentielles aux molécules à la fois sédatives mais en même temps redynamisantes. Cet effet thérapeutique est communément appelé la propriété neurotonique, qui est très précieuse dans ce contexte à la fois de stress important et d’épuisement général.

Aude Maillard

Docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de pharmacie de Tours

Pour aller plus loin

Bibliographie

1

L'infection au Covid-19 aurait un lien avec des changements dans notre microbiote. Une réaction qui pourrait expliquer l'apparition de Covid long

Article Science et Avenir, 28 janvier 2022

2

Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory infections: systematic review and meta-analysis of aggregate data from randomised controlled trials

Jolliffe DA, Camargo CA, Sluyter JD, et al

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.