Fiche SANTÉ

Soulager le COVID long avec les huiles essentielles

Quelle que soit sa forme, légère ou sévère, l’infection au COVID 19 peut laisser le patient parfois dans un état général durablement et profondément altéré. S’il n’est pas vraiment simple de comprendre les raisons de cette altération de l’état général, chaque personne concernée aura tout intérêt à se tourner vers les plantes, les huiles essentielles et aussi les compléments micro-nutritionnels pour retrouver au plus vite leur énergie vitale.

Sommaire
Qu'est-ce que le "COVID LONG" ?
Quels sont les symptômes du "COVID LONG" ?
Geste simple STOP quinte de toux
Les conseils micro-nutritionnels pour récupérer au plus vite sa santé post COVID
Récupérer de son état de fatigue avec les huiles essentielles post "COVID LONG"
Synergie FATIGUE POST COVID-19
Synergie spéciale TOUX CHRONIQUE
Covid long : comment retrouver l'odorat avec les huiles essentielles ?
Comment soulager la toux persistante ?

Qu'est-ce que le "COVID LONG" ?

Il n’y a pas de définition consensuelle du « COVID-long », on s’accorde à parler de « COVID 19 persistant » lorsqu’il y a des symptômes présents entre 4 à 12 semaines après la contamination. Cela concerne 20% des patients après 5 semaines, et 10% après 3 mois.

On sait aujourd’hui que le SARS COV 2 est une maladie systémique, c’est-à-dire qu’elle est susceptible de toucher différents organes, aussi bien pendant la phase aiguë qu’en post COVID. Et donc les symptomatologies du « COVID long » peuvent être très variées dans la population, et parfois inattendues.

Le SARS-COV2 s’attaque aux cellules du système immunitaire et aussi à celles du système nerveux central, ce qui entraine un état d’immuno dépression, propice à de multiples symptômes et à la réactivation et/ou l’émergence d’autres pathologies souvent d’origine infectieuse : zona, herpes, mononucléose …

Il n’est donc pas simple de comprendre le tableau clinique d’un « COVID long » et de faire la part des choses entre l’infection au SARS COV 2 elle-même qui dure, ou bien un état de séquelles de l’infection aigue (notamment pour les difficultés respiratoires et l’anosmie) ou encore des symptômes dus à l’immunodépression et la réactivation de virus dormants.

Quels sont les symptômes du "COVID LONG" ?

Les symptômes au long cours les plus persistants sont : 

  • la fatigue (31%),
  • les pertes de mémoire (28%),
  • la chute de cheveux (22%),
  • l'anxiété (21%) et des problèmes d'insomnie (21%),

Mais on note aussi :

  • l’anosmie (86%),
  • des céphalées,
  • des dyspnées (difficultés respiratoires),
  • des troubles cognitifs (mémoire, concentration, manque de mot),
  • des troubles digestifs (anorexie, douleurs abdominales, dyspepsie, diarrhée)

 

Sans compter la possibilité de problèmes psychiatriques, neurologiques et vasculaires (Guillain barré, accidents vasculaires, encéphalopathie …), parfois plusieurs symptômes sont concomitants, et cela quel que soit la forme de COVID aigue, qu’elle ait été sévère ou peu symptomatique. Devant cette telle diversité de symptômes au long cours, l’approche globale de terrain semble être la plus pertinente et on retiendra deux priorités : le soutien immunitaire et neurologique notamment si il y a perte d’odorat ou état dépressif. Lisez nos conseils pour prendre soin de soi avec les huiles essentielles en cas de depression

Geste simple STOP quinte de toux

Huile essentielle
Menthe poivrée BIO
4.945205
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.9 (73 commentaire)
Geste simple : l'Huile essentielle de menthe poivrée  1 goutte dans une petite cuillère avec un peu de miel de thym, 3 fois par jour pour calmer l’irritation et stopper les quintes de toux coercitives. Attention aux contre-indications de cette huile essentielle en bouche : femmes enceintes, allaitantes, enfants <7 ans, personnes hypertendues ou cardiaques, ablation de la vésicule biliaire ou lithiase biliaire
En savoir plus
-- Contenance --
10 ml - 2,95 € 30 ml - 6,95 € 100 ml - 16,95 € 250 ml - 35,90 €
+ -
2,95 €

Les conseils micro-nutritionnels pour récupérer au plus vite sa santé post COVID

Les conseils micro-nutritionnels (vitamines et minéraux) sont essentiels en cas de « COVID-long » pour accélérer la temporalité de guérison, en effet certaines vitamines et minéraux sont en carence suite au choc inflammatoire et doivent être supplémentés, d’autres sont vivement recommandés pour réparer les dégâts et contribuer à retrouver plus vite l’équilibre nerveux et la résistance immunitaire. Même une alimentation équilibrée n’est pas forcément suffisante pour pallier les carences. Pendant la grossesse et l’allaitement, tous les compléments alimentaires doivent être conseillés et prescrits par le médecin seulement.

Pour soutenir les cellules de l’immunité et pallier certaines séquelles digestives, il est recommandé de prendre la L-glutamine : C’est un acide aminé indispensable à l’intégrité intestinale, et la protection immunitaire. Elle sert à la synthèse des anticorps et diminue l’hyperperméabilité intestinale. Elle contribuera au retour de la puissance immunitaire. La L-glutamine participera aussi la reconstitution de la masse musculaire qui a souvent fondu pendant l’infection. A prendre à raison de 4 g le matin à jeûn et le soir au coucher. Elle sert par ailleurs de précurseur à la synthèse du GABA, qui est le neurotransmetteur du lâcher prise (aide à l’endormissement). Elle est déconseillée en phase aiguë de cancer et réservée à l’adulte, en dehors de la grossesse et l’allaitement.

La VITAMINE C contribuera quant à elle à la remise en forme générale. Elle est antioxydante puissante, stimulante immunitaire, et favorisera aussi l’élimination de toutes les toxines liées à l’état inflammatoire. On conseille de privilégier la forme liposomale de l’acide L ascorbique, beaucoup mieux assimilée et donc plus efficace, à raison de 500 mg, 2 fois par jour, en dehors des repas.

Pour favoriser le retour de l’équilibre du sommeil et de la résistance au stress, le magnésium (bisglycinate) est vivement recommandé, à raison de 300 mg par jour, au moment des repas. Ce nutriment intervient dans de nombreuses réactions physiologiques nécessaires au fonctionnement des cellules de tous les organes. Il y a toujours une fuite de magnésium lorsque l’organisme est soumis à un état de stress. C’est une clé de l’équilibre physiologique.

Si ce n’est pas déjà fait, il est essentiel de prendre quotidiennement de la VITAMINE D. Elle est documentée pour son effet protecteur face aux formes grave de COVID-19 (2) en prévention, ou prise en doses massives au tout début de l’état infectieux (3) . Elle sera d’autant plus recommandée pour les personnes à risque souffrant de surpoids, de diabète, d’asthme ou d’hypertension artérielle. En post COVID, on pourra l’envisager à raison de 5000 UI par jour pour l’adulte pendant au moins 3 mois.

La prise d’OMEGA 3, qui est aussi vivement recommandée. Ce sont des acides gras essentiels qui favorisent la diminution du niveau inflammatoire de l’organisme. Ils contribueront donc à une récupération plus rapide du système olfactif en cas d’anosmie et du système respiratoire en cas de toux persistante. Quant à la posologie, il faut suivre celle conseillée par le laboratoire fabricant.

Le ZINC, contribue aussi à la meilleure maîtrise des phénomènes inflammatoires infectieux, il est donc conseillé d’en prendre 15 mg le soir au coucher tant que les symptômes du COVID persistent.

Récupérer de son état de fatigue avec les huiles essentielles post "COVID LONG"

La fatigue durable post COVID est le reflet du bouleversement et du choc immunitaire subi. Tant qu’elle est persistante, elle témoigne du besoin de recharge générale. En la prenant en charge avec les huiles essentielles adaptées, c’est l’ensemble des autres symptômes qui peuvent s’améliorer plus vite, comme l’état de déprime, les problèmes de concentration, les céphalées, la chute des cheveux, les problèmes de peau (zona, herpès …), les troubles du sommeil, la toux persistante et la fragilité immunitaire. En aromathérapie, il existe des huiles essentielles aux propriétés inégalées dans cette indication. Ce sont des huiles essentielles dîtes cortisone-like, c’est-à-dire qui tonifient les surrénales et notamment leur sécrétion en cortisol. Elles revitalisent l’organisme en l’espace de quelques jours, aident à mieux gérer aussi les foyers inflammatoires persistants notamment au niveau pulmonaire ou digestif et à calmer les douleurs.

Huile essentielle
Epinette noire BIO
4.88
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.9 (25 commentaire)
Puissant tonique, cette huile est très réputée en cas de grande fatigue ou de coup de pompe. Elle s'utilise aussi pour ses propriétés purifiantes et stimulantes en période hivernale.
En savoir plus
-- Contenance --
10 ml - 4,95 € 30 ml - 12,90 €
+ -
4,95 €

Synergie FATIGUE POST COVID-19

Par :

A réaliser dans un flacon de 30 ml, en verre teinté muni d’un compte-goutte capillaire. 

Mode d’utilisation : Appliquer 10 gouttes en tout, le matin sous les pieds ou sur les avant-bras, pendant 15 jours à 3 semaines maximum.

Pour un effet dynamisant psychique, il est conseillé de respirer profondément ses mains juste après l’application, pendant au moins 5 respirations consécutives. Cela procure instantanément un regain d’énergie, de pensées positives et entreprenantes.

Propriétés : cortisone like, anti inflammatoire général sur l’ensemble de l’organisme, antalgique, tonifiant général physique, psychique et sexuel.

REMARQUE : cette synergie peut aussi être mise dans le diffuseur atmosphérique pour apporter bonne humeur, convivialité, immunité et équilibre nerveux à toute la maisonnée. Ce sera en plus un excellent assainissant atmosphérique.

Contre indiqué en cas de maladie œstrogéno-dépendante (cancer du sein, endométriose, fibrome, ovaires polykystiques), chez la femme enceinte, allaitante, enfant <10 ans.

Synergie spéciale TOUX CHRONIQUE

Par :
Appliquer 10 à 20 gouttes sur le thorax ou le haut du dos, 3 fois par jour, pendant 15 jours à 3 semaines maximum.

Propriétés : relaxante bronchique, anti inflammatoire pulmonaire, oxygénateur, asséchant des mucosités respiratoires.

Covid long : comment retrouver l'odorat avec les huiles essentielles ?

En cas d’anosmie durable, voici un article très précis et complet qui détaille les gestes de rééducation quotidienne pour retrouver l’odorat : Perte de l’odorat et COVD-19 : 8 huiles essentielles contre l’anosmie. On retiendra un maître mot en cas d’anosmie, c’est de pratiquer la rééducation du nerf olfactif le plus vite possible et de manière régulière et quotidienne, pour que la perte de connexion neuronale s’installe le moins profondément possible. Notre dossier sur l'olfactothérapie comporte de nombreux conseils pour rééduquer son nerf olfactif. 

Comment soulager la toux persistante ?

Le SARS-COV 2 a souvent pour cible les poumons, et provoque une toux persistante et épuisante. La toux peut, à la fois, être sèche et irritative, et aussi grasse, témoignant de l’état à la fois inflammatoire des muqueuses mais aussi de l’encombrement des mucosités rebelles.

Bibliographie

1 Article Science et Avenir, 28 janvier 2022, L'infection au Covid-19 aurait un lien avec des changements dans notre microbiote. Une réaction qui pourrait expliquer l'apparition de Covid long

2 Jolliffe DA, Camargo CA, Sluyter JD, et al. Vitamin D supplementation to prevent acute respiratory infections: systematic review and meta-analysis of aggregate data from randomised controlled trials. 

3 Rastogi A, Bhansali A, Khare N, et al. Short term, high-dose vitamin D supplementation for COVID-19 disease: a randomised, placebo-controlled, study (SHADE study). Postgrad Med J 2020

Le conseil de l'expert

Aude Maillard - Docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de pharmacie de Tours.
Aude Maillard : docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de pharmacie de Tours.

Les huiles de cortison like revitalisent l’organisme en l’espace de quelques jours, aident à mieux gérer aussi les foyers inflammatoires persistants notamment au niveau pulmonaire ou digestif et à calmer les douleurs.

Pour aller plus loin

Les conseils donnés ici ne remplacent pas une consultation médicale, ils sont donnés en guise de complément de soin. Il y a toujours un risque d’allergie avec l’utilisation des huiles essentielles. Il est recommandé de tester les huiles essentielles et/ou les synergies conseillées au préalable, dans le pli du coude : déposer 1 goutte, observer pendant 20 minutes, puis s’il n’y a pas de réaction, en redéposer une autre goutte au bout de 20 minutes. Observer pendant 48h l’évolution. S’il n’y a pas d’apparition de rougeur, l’HE ou la synergie testée, peut être utilisée comme conseillé.

Confirmation d'ajout au panier

2022 © AROMA ZONE. Tous droits réservés.