Recettes cosmetiques
Soins lavants pour le visage

Savon noir au charbon purifiant rituel du Japon

  • Préparation : 50  min
  • Conservation : ~6 mois
  • Coût : 3.2 € / ~100 g
  • Niveau : Avancé
Livraison gratuite dès 39€ en FR métropolitaine Placeholder

Livraison gratuite dès 39€ en FR métropolitaine

Livraison gratuite dès 39€ en FR métropolitaine Placeholder

Livraison gratuite dès 39€ en FR métropolitaine

Utilisation

Ingrédients

Préparation

Utilisation

Inspiré du célèbre savon noir au Charbon végétal et Cyprès japonais, ce savon élimine les impuretés du visage et détoxifie le teint. Sa fragrance boisée, fraîche et aromatique transforme le nettoyage du visage en un instant de sérénité. Il est idéal pour les peaux grasses.

Avant de commencer, nous vous conseillons vivement la lecture de la fiche Savoir-Faire " La Saponification à froid" pour bien comprendre le procédé et les précautions. La quantité de soude est calculée pour les huiles, beurres et cires dans les quantités précisément indiquées dans la recette. Si vous  substituez un ingrédient par un autre ou modifiez les quantités il est impératif de recalculer la quantité de soude nécessaire à l’aide de notre calculateur sur la fiche Savoir-Faire " La Saponification à froid".

Ingrédients

0.8 g soit 1 pelle de 2 ml

Conseil

La pelle est arasée : pour cela, passez une spatule ou une lame de couteau sur la pelle pour éliminer l'excès de produit.

Préparation

Avant de commencer

Précautions et allergènes

1

Commencez tout d'abord par bien vous équiper : gants de cuisine en latex, lunettes de protection, manches longues et chaussures fermées.


Dans un bol, mettez la phase A (charbon végétal activé + huiles essentielles de cyprès, lemongrass et géranium), puis mettre de côté.

2

Pesez la phase B (eau) dans un bécher 100 ml.

3

Dans un second bol, pesez précisément la quantité nécessaire de phase C (soude caustique solide) et ajoutez-la progressivement dans la phase B, mélangez avec précaution à l'aide d'une spatule en silicone jusqu'à dissolution totale de la soude. Mettez ce mélange de côté et laissez-le refroidir jusqu'à environ 45°C pendant que vous préparez la phase D (si nécessaire en plaçant votre bécher de solution de soude dans un bain d'eau froide).

4

Dans un bécher 500 ml, mettez la phase D (beurre de karité + huiles végétales de camélia et coprah) et faites chauffer au bain-marie jusqu'à environ 60-70°C. Le mélange doit être complètement fondu et translucide. Puis laissez tiédir jusqu'à 45°C.

5

Lorsque les mélanges sont à 45°C, versez lentement le mélange des phases B+C dans la phase D en mélangeant à l'aide d'un mixeur plongeant jusqu'à l'obtention d'une trace fine.

6

Ajoutez la phase A préalablement pesée dans votre préparation et mélangez de nouveau à l'aide du mixeur jusqu'à l'obtention d'une trace franche.

7

Coulez votre pâte à savon dans le moule.

8

Recouvrez hermétiquement le moule à l’aide d’un film plastique alimentaire et d’un torchon propre et maintenez-le au chaud avec une serviette, puis laissez-le durcir pendant environ 48 heures.

9

Démoulez votre savon puis laissez-le sécher au moins 4 semaines avant utilisation.

Nota : Surgraissage total : 9% (réduction de soude 9%)

La soude caustique pouvant être irritante lors de sa manipulation, est à manipuler impérativement avec des gants montants, des lunettes de protection et un masque à poudre. Le port des équipements doit être bien respecté du début à la fin de la manipulation.

Stockez votre savon à l’abri de la lumière et de la chaleur.

* Conservation : bien conservé et fabriqué dans des conditions d’hygiène optimales, votre produit pourra se conserver au moins 6 mois.

Avis

huile de CoprahBonjour Christine, La présence d'huile de Coprah dans cette recette sert à obtenir un bon pouvoir moussant. Les huiles de Coco / Coprah sont particulièrement intéressantes dans la formulation de savons grâce à leur richesse en acide laurique, qui leur permet d'apporter un bon pouvoir moussant et lavant une fois saponifiées. Cette propriété est due à la composition rare des huiles végétales de Coprah et Coco, qui est proche de la composition en acides gras de l'huile de palmiste, c'est pourquoi l'huile de palmiste est souvent remplacée par l'huile de Coprah dans la fabrication de savons ou de tensioactifs nécessitant de l'acide laurique. Concernant nos gammes, nous nous efforçons en effet de remplacer l'huile de palme / palmiste dans les ingrédients qui en sont souvent dérivés, comme les émulsifiants, les émollients, les tensioactifs, et dans cette démarche nous nous efforçons de diversifier les sources végétales d'acides gras, en utilisant une variété d'huiles végétales : colza, olive, soja, tournesol, coco, coprah… Très belle journée à vous, Emilie Aroma-Zone ... Lire plus

Aroma-Zone

Incompréhension totale ! Je ne comprends pas Aromazone, d'un côté vous avez supprimé les produits à base d'huile de palme de vos références (on ne peut que vous en féliciter). mais d'un autre côté vous les remplacez par de l'huile de coco ou de coprah (coco raffinée) il y en a partout. L'huile de coco n'est pas du tout écologique, elle vient de loin et a un bilan carbone désastreux, même quand elle est bio. La forte demande en coco pousse les producteurs (paysans) à faire de la monoculture et en plus ils sont exploités (très mal payés). Je ne dis pas qu'il faut supprimer tous les produits à la coco, mais arrêtez d'en mettre partout !

C

super Un coupe de cœur pour cette recette que j'ai hâte de refaire. L'odeur est entêtante au moment de la fabrication puis s'estompe juste ce qu'il faut, agréable et légère. Le savon laisse le teint frais, résultats visibles immédiatement.

L

Savon noir rituel du Japon Félicitations pour cette recette

C

Savon au top J'ai fais plusieurs fournées de ce savon pour toute la famille. Odeur assez entêtante à mon goût mais qui "sent bon et le propre" au dire de mes proches. Mousse bien, laisse la peau toute douce, je recommande vivement.

L
  • Left-facing arrow
  • Right-facing arrow
Haut de page Retour en haut de page