Le bêta-carotène aide-t-il à bronzer ?

Le rayonnement solaire menace la peau humaine, mais le rôle protecteur du bêta-carotène reste incertain malgré des études expérimentales positives. Bien que recommandé en supplément avant l'exposition au soleil, son impact bénéfique sur la peau fait l'objet d'un débat, notamment en raison de propriétés pro-oxydantes (qui provoque ou induit une oxydation) récemment découvertes.


Tout savoir sur le bêta-carotène

Une découverte relativement récente concerne les termes "carotène" et "caroténoïdes", dérivés du nom latin de la carotte, Daucus carota. En 1831, le bêta-carotène, le caroténoïde le plus célèbre, a été pour la première fois extrait et isolé. Ces pigments naturels offrent une palette de couleurs allant du jaune-orangé au rouge-violet et sont responsables des teintes chaleureuses de nombreux fruits et légumes, à l'exception des légumes verts et des feuilles dont la pigmentation issue des caroténoïdes est masquée par la chlorophylle.

Le bêta-carotène, abondamment présent dans divers fruits et légumes tels que la carotte, le potimarron, l'abricot, la mangue, la pastèque, le melon, la mâche, le cerfeuil, le persil, les épinards et le chou vert, constitue l'un des caroténoïdes les plus présents dans notre alimentation. Aux côtés de la lutéine et du lycopène, il représente 80 % de nos apports en pigments végétaux, jouissant ainsi d'une grande notoriété. En raison de leurs propriétés exceptionnelles, les caroténoïdes et le bêta-carotène sont des pigments végétaux très recherchés pour favoriser le bien-être et la beauté corporels.

Quelles sont les vertues du bêta-carotène ? 

Le bêta-carotène présente divers bienfaits, tels que la protection contre les radicaux libres et la promotion de la régénération cutanée. Abondamment présent dans les carottes, le bêta-carotène agit comme un précurseur de la vitamine A, métabolisé progressivement par l'organisme en association avec un lipide. Il est ainsi recommandé de consommer des carottes cuites à la vapeur ou au wok avec une touche d'huile d'olive pour favoriser cette métabolisation.

Quelle vitamine pour bronzer plus vite ?

L'exposition au soleil provoque la production de radicaux libres, contribuant au vieillissement cutané. Afin de minimiser ces effets néfastes, certains préconisent la prise préalable de molécules antiradicaux libres, telles que la vitamine E, la vitamine C, le bêta-carotène, le sélénium et le zinc, avant et pendant l'exposition solaire. Cependant, les produits commerciaux vantant une préparation au soleil et promettant un bronzage rapide et prolongé n'ont pas démontré d'effet photoprotecteur réel. Les molécules en question n'influencent pas la synthèse naturelle de mélanine, et la coloration orangée due au bêta-carotène reflète simplement son stockage dans la peau en lien avec le bronzage mélanique. Bien que ces produits puissent offrir une teinte esthétique et théoriquement renforcer les défenses antiradicaux libres, ils ne protègent pas contre les effets immédiats du soleil, ne stimulent ni ne prolongent le bronzage, n'autorisent pas une exposition prolongée aux ultraviolets, et ne peuvent remplacer complètement les mesures indispensables de photoprotection.

Pour obtenir un bronzage agréable, il est essentiel de s'exposer progressivement, limitant la durée initiale à 20 minutes par jour, toujours avec une protection solaire adéquate pour éviter les coups de soleil. Évitez également l'exposition entre 12 h et 16 h, car les rayons UV sont particulièrement forts pendant cette période, augmentant le risque de brûlures cutanées.

Pour rappel, il existe deux types de produits de protection solaire (PPS) :

  1. Les filtres chimiques : Ces substances synthétiques agissent en absorbant sélectivement les photons en fonction de leur longueur d'onde.

  2. Les poudres minérales : Elles réfléchissent et diffractent le rayonnement indépendamment de la longueur d'onde. L'efficacité d'un PPS est principalement mesurée par son facteur de protection solaire (FPS), qui doit couvrir un large spectre, incluant les domaines UVA, UVB et infrarouge.

Le FPS est déterminé par le rapport entre les doses d'UVB nécessaires pour provoquer une rougeur sur une zone non protégée par rapport à une zone protégée par le PPS. En d'autres termes, un indice FPS de 30 signifie qu'il faudrait une dose 30 fois plus importante d'UVB pour déclencher un coup de soleil. Les PPS sont classés en quatre niveaux de protection en fonction du FPS indiqué :

  • Photoprotection faible : FPS 6 ou 10

  • Photoprotection moyenne : FPS 15, 20 ou 25

  • Photoprotection élevée : FPS 30 ou 50

  • Photoprotection très élevée : FPS 50+

Est-ce que le bêta-carotène fait bronzer ?

Le bêta-carotène présente divers bienfaits, tels que la protection contre les radicaux libres et la promotion de la régénération cutanée. Abondamment présent dans les carottes, le bêta-carotène agit comme un précurseur de la vitamine A, métabolisé progressivement par l'organisme en association avec un lipide. Il est ainsi recommandé de consommer des carottes cuites à la vapeur ou au wok avec une touche d'huile d'olive pour favoriser cette métabolisation.

Bien que des effets bénéfiques du bêta-carotène sur la carcinogénèse cutanée aient été observés en laboratoire, les études épidémiologiques actuelles ne corroborent pas ces conclusions. Les compléments solaires, contenant une quantité significative de bêta-carotène, sont fréquemment utilisés pour préparer la peau au soleil, mais leur impact à long terme sur le risque de cancers cutanés demeure inconnu. 

Qu'est-ce qui accélère le bronzage ?

Bien que la croyance populaire suggère que les carottes favorisent le bronzage, il est important de ne pas penser qu'une simple consommation de carottes suffit à obtenir un teint hâlé. Les carottes, riches en bêta-carotènes tout comme les tomates et les brocolis, peuvent entraîner une teinte jaunâtre, mais elles ne procurent pas un bronzage authentique. De plus, une quantité significative serait nécessaire pour déclencher la caroténémie, généralement observée chez les enfants exclusivement nourris de petits pots aux légumes. Par ailleurs, le bêta-carotène ne fournit pas une protection adéquate contre les dangers du soleil, donc il est préférable de se protéger avec une crème solaire adaptée à son exposition.

Quand prendre le bêta-carotène ?

Pour préparer la peau aux beaux jours, il est recommandé de consommer entre 30 et 50 mg/jour de bêta-carotène. Cela équivaut, par exemple, à 300 grammes de carottes, 2 abricots, 200 grammes d'épinards ou encore 200 grammes de melon. Cependant, il peut être difficile de manger ces quantités quotidiennement, d'où la possibilité d'envisager une cure sous forme de gélules.

Bêta-carotène : quelles sont ses alternatives ? 

Si vous êtes à la recherche d'alternatives au bêta-carotène parmi les caroténoïdes provitamine A similaires, plusieurs options peuvent être envisagées, car d'autres caroténoïdes peuvent être convertis en vitamine A dans l'organisme.

  1. Alpha-carotène : L'alpha-carotène est un caroténoïde pouvant également être converti en vitamine A par l'organisme. On le trouve dans des aliments tels que les carottes, les citrouilles, les courges d'hiver et les légumes à feuilles vertes.

  2. Cryptoxanthine La cryptoxanthine est un caroténoïde présent en abondance dans des aliments tels que les oranges, les mandarines, les papayes et les pêches. On la trouve également dans certains légumes tels que les poivrons rouges et le maïs.

  3. Lutéine et zéaxanthine : Bien que la lutéine et la zéaxanthine aient une nature différente, elles sont bénéfiques pour la santé oculaire et sont souvent associées au bêta-carotène et à d'autres caroténoïdes. On les trouve dans les légumes à feuilles vertes comme les épinards et le chou frisé, ainsi que dans les fruits et légumes jaunes et oranges.

Il est important de noter que l'efficacité de conversion de ces caroténoïdes en vitamine A peut varier. Le bêta-carotène est généralement le précurseur le plus efficace de la vitamine A, mais ces autres caroténoïdes peuvent tout de même contribuer à l'apport global en vitamine A.

Comment prolonger son bronzage ? 

Pour maintenir votre bronzage, l'application d'huile végétale de carotte, reconnue pour ses propriétés anti-bronzage, est recommandée. Pour entretenir votre teint et hydrater votre peau, optez pour quelques gouttes d'huile d'amande douce ou d'huile d'olive, en les massant soigneusement. N'oubliez pas d'exfolier régulièrement votre peau pour préserver votre bronzage.

Zoom sur notre rédacteur : Gipsy Dauge

Gipsy est diplômée de l’ESJ Paris. Après 10 ans d’expérience en presse généraliste et féminine, elle a décidé de s’orienter vers l’écriture de sujets santé et bien-être. Une certification de yin yoga en poche, elle marie désormais habilement la plume à son tapis de yoga. Son objectif va bien au-delà des simples mots. Son engagement est profond : aider les lecteurs à intégrer au quotidien de petites astuces qui les aident à prendre soin d'eux-mêmes et de leur environnement. Chaque mot est une invitation à adopter un mode de vie équilibré et épanouissant.  

Article publié le 29 janvier 2024

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.

Bibliographie

1

UV Light, Beta-carotene and Human Skin—Beneficial and Potentially Harmful Effects

2

La consommation de compléments solaires influence-t-elle le risque de cancers de la peau ?

3

Le Guide pratique de la beauté

4

365 jours pour bousculer les idées reçues

5

Almanach Dr.Good 2022. Une année en pleine forme avec Michel Cymes

6

Mes petits soins beauté d'antan, c'est malin

Haut de page Retour en haut de page