Comprendre et maîtriser la technique du baby boomer pour des ongles sublimes

Le baby boomer est très populaire sur les réseaux sociaux. Cette technique de Nail art consiste à effectuer un dégradé blanc, plus ou moins fondu, sur une base nude. Notre experte, la prothésiste ongulaire Alison Eyeghe Minko, nous dit tout de ce phénomène qu’elle connaît sur le bout des doigts !


Qu’est-ce que la technique du baby boomer ?

Sur les réseaux sociaux, en ce qui concerne les ongles, deux clans s'opposent. En effet, si certaines ont succombé à la tendance du bling-bling en arborant des ongles très longs aux coloris criards pour ressembler à la chanteuse Rosalia, d'autres préfèrent adopter un style plus classique. Ainsi, les teintes nude sont de nouveau à la mode, notamment grâce à l'influence du phénomène Clean girl (comprenez l'avènement d'une apparence plus naturelle avec moins de maquillage et d'artifices). Les manucures extravagantes sont révolues, la mode est au minimalisme. Avec son look très classique, le baby boomer est plus que jamais en vogue sur la Toile.

Avec la French manucure, le baby boomer est une technique de Nail art très régulièrement demandée par les clients à leur prothésiste ongulaire. Alison Eyeghe Minko, qui exerce depuis chez elle dans les Hauts-de-Seine, révèle néanmoins que ce type de prestation est davantage plébiscité à l'approche de l'été mais également pendant les périodes de mariage.

Pour ceux qui l'ignorent, le baby boomer est un effet de Nail art qui consiste à réaliser un dégradé blanc, plus ou moins fondu, sur une base nude. Le prothésiste ongulaire doit alors créer un fondu du blanc sur le bord libre de l'ongle, fusionnant avec la base de l'ongle qui est généralement dans les tons nude. Les couleurs nude les plus appréciées par les clients sont le nude rosé ou le nude blanc laiteux, bien qu'il existe une multitude de déclinaisons. Cette technique, qui paraît simple, demande une bonne maîtrise afin de réaliser un fondu le plus parfait possible. "L'idée, c'est d'éviter d'avoir une démarcation comme dans la French manucure", précise Alison Eyeghe Minko, du compte Instagram ema.nails.studio.

Quelle différence entre baby boomer et French manucure ?

La technique baby boomer se caractérise par un dégradé subtil entre le rose pâle et le blanc sur les ongles, créant un effet ombré naturel et sophistiqué. En revanche, la French manucure est un style classique où le bout de l'ongle est peint en blanc ou en nude, contrastant avec le reste de l'ongle peint dans une teinte rosée ou nude, créant ainsi un look élégant et intemporel.

D’où vient la tendance du baby boomer ?

Le baby boomer vient des États-Unis, pays à l'origine de bon nombre de tendances. Néanmoins, le baby boomer existe déjà depuis quelques années. En revanche, cette technique se décline désormais. Depuis un an, on voit apparaître sur les réseaux sociaux la tendance du baby color. À la place du blanc utilisé dans le baby boomer, de la couleur est appliquée en dégradé sur une base nude.

À quelle fréquence faire un baby boomer ?

La fréquence idéale pour un baby boomer est toutes les 4 semaines, 5 semaines grand maximum. Le point positif d’un baby boomer ? La repousse des ongles ne se voit quasiment pas. En effet, le baby boomer utilise une base nude qui se rapproche de la couleur de l’ongle. La différence de couleur est alors moins flagrante qu’avec une couleur profonde.

Les techniques utilisées pour réaliser un baby boomer parfait

Pour effectuer un baby boomer, quatre techniques principales existent. Il appartient à chaque prothésiste d’utiliser celle de son choix :

  1. La technique du dégradé à l’éponge : Ce procédé est le plus connu bien qu’il demande de la maîtrise. Le professionnel vient alors appliquer une couche de base nude puis dégrade le blanc en plusieurs couches avec une petite éponge très fine. On tapote jusqu’à obtenir le fondu que l’on désire.

  2. La technique du dégradé au pinceau : Cette technique ressemble à la précédente à un détail près : un pinceau est utilisé à la place d’une éponge. On applique alors une base nude et on va venir appliquer du blanc sur un bord libre et dégrade avec un pinceau. On le fait en plusieurs étapes pour que le fondu soit le plus fin possible.

  3. La technique à l’airbrush : C’est un procédé assez récent. L’airbrush, aussi appelé aérographe, est un pulvérisateur de peinture. Le spécialiste applique la base nude et pulvérise des micro particules par-dessus de couleur blanche.

  4. La technique renversée : Avec ce processus, le baby boomer est directement intégré dans la construction. On fonctionne à l’envers des trois autres techniques. Ainsi, la base de l’ongle est blanche et par-dessus, on vient créer notre structure avec cette base nude.

Bien évidemment, chacune des techniques dépend des préférences de la prothésiste mais également des besoins de la cliente.

Comment garder son baby boomer le plus longtemps possible ?

Pour éviter tout écaillage du vernis, le prothésiste ongulaire va déposer une bonne finition sur l’ongle, protégeant ainsi les vernis clairs. Ces teintes sont très sensibles au contact avec la lumière, les épices ou encore la cigarette, et ont tendance à ternir et à jaunir. Il est alors conseillé, à la maison, de porter des gants pour faire la vaisselle et le ménage, et d’éviter de fumer. “Les mains ne sont pas des outils”, rappelle Alison Eyeghe Minko.

Précautions et contre indications

Aucune contre-indication au baby boomer n’est connue. Les prothésistes ongulaires feront attention à ne pas utiliser certains produits si leur client est enceinte ou allergique ou intolérante à certains composants. Néanmoins, si vous avez l’habitude de vous faire poser du vernis semi-permanent, cette technique est absolument sans risque !

Quel prix compter pour un baby boomer ?

Les prix du baby boomer varient du simple au triple selon l’institut choisi. Alison Eyeghe Minko, fière de proposer des prestations haut de gamme, pratique un prix de 65 € pour une pose de baby boomer. En général, le coût d'une pose baby boomer se situe généralement dans une fourchette de prix allant de 30 € à 70 €, selon la région et la renommée du salon.

Comment retirer son Nail art baby boomer ?

Nous avons posé la question à Ema, salariée du salon Ls Institut à Nice (Alpes-Maritimes). La spécialiste conseille toujours de faire sa dépose en institut, et non de chez soi, pour un résultat net sans abîmer l’ongle, surtout si la construction a été faite à base de gel. “En ce qui concerne la dépose chez Ls Institut, nous utilisons une ponceuse avec un embout à dépose, nous effectuons aussi le retrait des cuticules et refaisons la forme d’ongle que la cliente souhaite note Ema.

Dans le cadre d’une simple pose de semi-permanent, vous pouvez retirer le vernis chez vous. Pour cela, limez doucement la couche supérieure du vernis, puis imbibez des cotons-tiges d'acétone que vous placez sur chaque ongle. Enveloppez les ongles dans des feuilles d'aluminium et laissez agir pendant environ 15-20 minutes. Retirez l'aluminium et frottez doucement les restes de vernis. Utilisez un bâton de cuticule pour les résidus tenaces.

Zoom sur notre rédacteur : Gipsy Dauge

Gipsy est diplômée de l’ESJ Paris. Après 10 ans d’expérience en presse généraliste et féminine, elle a décidé de s’orienter vers l’écriture de sujets santé et bien-être. Une certification de yin yoga en poche, elle marie désormais habilement la plume à son tapis de yoga. Son objectif va bien au-delà des simples mots. Son engagement est profond : aider les lecteurs à intégrer au quotidien de petites astuces qui les aident à prendre soin d'eux-mêmes et de leur environnement. Chaque mot est une invitation à adopter un mode de vie équilibré et épanouissant.  

Article publié le 18 octobre 2023

Crédit photo : Photo de ema.nails.studio sur Instagram

stars
Cet article vous a plu ?
Dites-nous ce que vous en pensez.
Haut de page Retour en haut de page