Dossier thématique

Dossier thématique - Le Potentiel Oxydatif des Huiles Végétales

0
Votre notation : Aucun
Soyez le premier à commenter
Facebook twitter email

Les huiles végétales sont composées essentiellement d'acides gras. Chimiquement il en existe de deux types : "saturés" ou "insaturés". Ce sont les acides gras "insaturés" qui confèrent aux huiles végétales leurs propriétés nourrissante, adoucissante, protectrice, anti-âge...
Certains acides gras sont plus fragiles que d’autres. Sous certaines conditions ils se dégradent et l’huile végétale perd ses propriétés. Parmi les principales sources de dégradation, on relève :

  • l’oxydation
  • la dégradation par la chaleur : hydrogénation (au-delà de 180 °C),
  • la lipolyse : dégradation des acides gras en présence d’enzyme (lipase…)

Nous nous intéressons ici au phénomène d’oxydation qui ehttp://prod.aromazone.actweb.nbs-test.com/cms/node/4209/editst le phénomène le plus fréquemment rencontré pour un usage cosmétique des huiles végétales.
Le potentiel oxydatif d’une huile végétale et d’un beurre dépend de la nature et de la concentration des acides gras le ou la composant.
De manière générale, plus l’acide gras possède de doubles liaisons plus sa vitesse d’oxydation est élevée. L’oxydation des acides gras entraine leur transformation en molécules qui peuvent s'avérer toxiques pour l’organisme.
En pratique, ce phénomène d’oxydation est facilement repérable car il est responsable d’un changement d’aspect de l’huile végétale  (odeur de rance, changement de couleur).
Certains facteurs accélèrent cette oxydation mais ne sont pas des éléments nécessaires et suffisants à déclencher le phénomène d’oxydation : l'oxygène, la lumière (UV), le contact avec des métaux pro-oxydants (Fer ou Cuivre : Attention au conditionnant !), la présence de pigments comme la chlorophylle, la présence d’enzymes (lipases…), et aussi et surtout la chaleur qui va agir comme un catalyseur sur ces réactions. C'est-à-dire qu’elle va accélérer les réactions chimiques. D'autres facteurs vont ralentir ce phénomène, notamment l'apport ou la richesse naturelle de l'huile en vitamine E.

Les Quatre types d'Acides Gras

 

Les acides gras saturés (sans doubles liaisons sur leur chaine carbonée).


Exemple: l’acide stéarique

Les acides gras mono insaturés (avec une seule double liaison).


Exemple : l’acide oléique

Les acides gras poly-insaturés (avec plusieurs doubles liaison).


Exemple : l’acide linoléique (2 doubles liaisons)


Exemple : L’acide linolénique (avec 3 doubles liaisons
)

 

Evaluation des Huiles et beurres végétaux Aroma-Zone

Le résultat

D'après les estimations on peut considérer comme très sensibles à l'oxydation les huiles végétales suivantes :
Cameline, Cassis, Périlla, Carthame, Chanvre, Framboise, Onagre, Rose musquée, Kukui.

On peut considérer comme sensibles :
Bourrache, Coton, Figuier de Barbarie, Gardenia des Incas, Germes de blé, Melon du Kalahari, Nigelle, Pépins de raisin, Fruits de la Passion, Tournesol, Concombre, Onagre.

Conditions de conservation et précautions d’usage

Vous l’aurez compris : afin de ralentir au maximum le phénomène d’oxydation, il est indispensable de conserver les huiles végétales dans de bonnes conditions.
Ce n'est pas tant la chauffe d'une huile qui va causer sa dégradation que les conditions de stockage tout au long de la chaîne logistique et après l'achat. C'est pourquoi Aroma-Zone veille à la fraîcheur des lots achetés et stock ceux-ci en chambre froide.
De la même façon la paroi interne de nos flacons en aluminium est recouverte d’un film alimentaire qui empêche le contact direct de l’huile avec le métal et évite l'oxydation.

Nos recommandations
Les huiles "très sensibles" doivent être maintenues dans un endroit frais, de préférence au réfrigérateur, dans un flacon bien fermé, à l’abri de l’air et de la lumière pendant 6 à 8 mois après ouverture, ou y ajouter de la vitamine E dès réception.
En cas de doute sur l’odeur, ne pas utiliser l’huile végétale et se rapprocher de l'équipe Aroma-Zone : certaines huiles végétales ont naturellement une odeur légèrement rance.

Les huiles "sensibles" seront conservées dans un endroit frais (<20 °C), à l’abri de l’air et de la lumière.

Lors de l’incorporation de ces huiles dans une émulsion, un léger chauffage est nécessaire (70°C). Bien que le risque d’oxydation lors d’un court chauffage à 70°C soit très faible, on peut toujours prendre des précautions :
  • incorporer systématiquement de la vitamine E ou de l'extrait CO2 de romarin BIO à l’huile végétale avant le chauffage
  • ne pas chauffer  l’huile végétale et l'introduire seulement au moment de l'émulsification si la quantité le permet
Par précaution, nous vous recommandons également de bien nettoyer les bords externes et le pas de vis du flacon avec un chiffon sec.

Légende :
  • en vert les huiles et beurres peu sensibles à l'oxydation
  • en orange les huiles végétales sensibles à l'oxydation
  • en rouge les huiles végétales très sensibles à l'oxydation (selon la méthode décrite ci-dessus)
  • en rouge avec un halo vert les huiles végétales qui compte-tenu de leur richesse en composants antioxydants (notamment vitamine E) sont peu sensibles

Remerciements et bibliographie

  1. Remerciements au service de Veille et d’Informations  de l’ITERG (Instituts des corps gras). Pessac.
  2. Maghuin-Rogister G. Comité Carrefour,19/09/2008.
  3. Judde A.  Prévention de l'oxydation des acides gras dans un produit cosmétique : mécanismes, conséquences, moyens de mesure, quels anti oxydants pour quelle application. 2006, OCL, 11 (6), 414-418
  4. AFSSA : Risques et bénéfices pour la santé des acides gras apportés par les aliments. Recommandations. Avril 2005.
  5. AFSSA : Acides gras de la famille oméga 3 et système cardiovasculaire. Intérêts nutritionnels et allégations.

Commentaires

Soyez le premier à donner votre avis

Confirmation d'ajout au panier

2014 © AROMA ZONE. Tous droits réservés.
actweb.fr