Un flacon d'huile végétale de jojoba 100ml offert dès 45 € d'achats !

Fiche "Savoir-faire cosmétique maison" n°10

Les Bougies

0
Votre notation : Aucun
Soyez le premier à commenter
Facebook twitter email

C'est quoi ?

Quels produits ?

Les bougies avaient dans l’ancien temps pour but unique l’éclairage et étaient et sont toujours utilisées dans certains rites religieux. A notre époque, la bougie est surtout un objet décoratif et de détente qui crée une atmosphère romantique, une ambiance chaleureuse et intime...
Le principe du fonctionnement de la bougie est assez simple et repose sur un phénomène d'auto-alimentation. En effet, la bougie se compose essentiellement d’un bloc de cire (corps gras) traversé par une mèche de coton tressée.
 

Lorsque l’on allume la mèche, la chaleur fait fondre la cire à proximité. Cette cire fondue monte ainsi par capillarité dans la mèche puis se vaporise au contact de la flamme. Ce gaz combustible en présence d’oxygène permet ainsi de garder une flamme continue.

Il existe différents types de bougies dont nous vous proposons la réalisation :

  • Les bougies coulées (verre à bougie) : la préparation est coulée et brûlée dans le récipient même. Ces bougies sont très simples d'utilisation.
  • Les bougies moulées (moule en silicone) : L’originalité de ces bougies vient avant tout de leurs formes variées dépendantes du moule utilisé. Elles sont donc coulées dans un moule et sont, après démoulage, utilisées telles quelles.

  • Les bougies d'ambiance : Les bougies d'ambiance sont les bougies les plus rencontrées. Objets décoratifs et de plaisir qui créent une ambiance intimiste.
  • Les bougies de massage : Composée essentiellement de cire à bas point de fusion, la bougie de massage vous permet après l'avoir éteinte de prélever sans vous brûler une base huileuse idéale pour le massage. Un produit deux en un !

Un peu d'histoire

La bougie a été inventée au milieu du Moyen-âge. Son « ancêtre », la chandelle, était constituée de joncs trempés dans de la graisse animale : le suif (graisse de mouton ou de bœuf).

Le suif taxé mais tout de même peu onéreux à l’époque a l’inconvénient de couler, la flamme obtenue éclaire difficilement, sa fumée reste noire et épaisse et d’une très mauvaise odeur.

En Occident, à partir du Moyen Âge, la chandelle rivalise avec la lampe à huile ayant cependant elle aussi des inconvénients. La lampe à huile réclame une attention constante pour la remplir, couper la mèche et nettoyer le gras qui coule.

L’évolution de la bougie a permis progressivement de remplacer le suif par la cire d’abeille, à l’époque réservée essentiellement aux nobles et au Clergé au vu des prix excessifs.

Le mot « bougie » n’apparut dans la langue française qu'au XIVème siècle. La bougie comme telle se distingue alors de la chandelle par sa matière première, la cire d'abeille, et par l'utilisation de mèches de coton tressé puis la bougie stéarique (à base d'un acide gras particulier : l'acide stéarique) remplace définitivement en 1825 la chandelle de suif.

Avec les années et notamment la révolution industrielle vint l’apparition de la paraffine solide (distillat du pétrole) beaucoup moins onéreuse. Vinrent aussi d’autres cires végétales diverses permettant la production de bougies plus variées.

Composition d'une bougie

Cire

La cire permet de donner de la dureté à la bougie. La fonte sera plus ou moins rapide dépendant de son point de fusion.

Huiles végétales et/ou beurres

Les huiles végétales et/ou les beurres permettent à l'inverse de ramollir les cires et de faciliter leur fonte. Certaines huiles sont aussi de très bons colorants.

Les pigments/colorants

Les colorants de diverses origines (poudres de plantes, huiles végétales, nacres...) apportent de multiples couleurs et reflets à la bougie.

Huiles essentielles et fragrances naturelles

Ce sont les parfums qui donnent à la bougie et à la pièce une senteur agréable. Nous utiliserons les huiles essentielles et fragrances naturelles sans alcool ayant un point éclair supérieur à 65°C.

Les ingrédients en détail

Les types de cire à utiliser ?

La cire est le composant principal et majoritaire de la bougie. Elle lui donne sa dureté et permet de la faire fondre plus ou moins rapidement selon son point de fusion (plus le point de fusion est haut, moins la bougie fondra vite).

Les cires à haut point de fusion présentent l'inconvénient de connaître le phénomène de « rétractation », ce qui entraîne des effets inesthétiques (bougie qui se décolle des parois, craquellement en surface, surface non lisse…). Afin d’éviter ces phénomènes de non adhérence ou problèmes d’homogénéité de certaines cires, il est nécessaire d’ajouter à la recette une huile voire un beurre.

Aujourd'hui, il existe trois types de cires dans la confection des bougies : les cires d'origine animale, minérale et végétale :

Les cires d'origine végétale

La CIRE DE SOJA est une cire à bas point de fusion, moins chaude et plus sécurisante après l’avoir éteinte, elle permet de réaliser des bougies de massage mais aussi des bougies d'ambiance.

>> Très simple de mise en œuvre, elle ne nécessite pas l'ajout d’huiles ou de beurres et peut donc s’employer seule. Idéale pour débuter dans la confection des bougies !

D’autres cires végétales peuvent être utilisées mais en association avec des huiles végétales, beurres et/ou la cire de soja : CIRE DE MIMOSA, CIRE DE RIZ, ACIDE STEARIQUE, ...

>> Elles sont idéales pour durcir les bougies et les faire tenir plus longtemps. Elles se coulent dans des contenants et peuvent s'utiliser dans les bougies moulées.
Cependant, elles sont à proscrire en trop forte dose (cristallisation, craquellement, difficulté de fonte ou bien même pour les bougies moulées, difficulté de démoulage, déformations des caoutchoucs ou plastiques des moules...).

Les cires d'origine animale

La CIRE D’ABEILLE s’utilise en mélange avec une huile végétale à 10-20% minimum afin d’éviter le phénomène de rétractation et permet ainsi d’obtenir des bougies plus traditionnelles avec une odeur très agréable et discrète de miel.

>> Idéales pour les bougies d’ambiance traditionnelles à la cire d’abeille jaune ou pour la confection de bougies aux multiples couleurs pures et éclatantes avec la cire d’abeille blanche, elles sont très économiques car elles se consument plus lentement.

Elles se coulent de préférence dans les petits verres à bougie et sont à proscrire en trop forte dose dans les applications moulées (difficulté importante de démoulage).

Les cires d'origine minérale

Au début de l’industrialisation, la PARAFFINE, sous-produit du pétrole, révolutionna la composition des bougies pour devenir aujourd’hui le leader absolue dans ce domaine. En effet, peu coûteuse, très accessible et facile à utiliser, cette dernière est vite devenue incontournable. Cependant et sous la prise de conscience actuelle des populations, cette énergie non renouvelable et synthétique amène les consommateurs à acheter de plus en plus des bougies à base de cires naturelles et renouvelables.

Nous ne proposons pas ce type de produit synthétique et peu écologique sur notre site.

 
   

Propriétés apportées à la bougie

Cires Point de fusion Dureté Couleur pure Odeur agréable Facilité d'utilisation Bougie de massage Bougie d'ambiance Bougie moulée Bougie coulée
Cire de soja 50°C * *** ** *** ** ** *** ***
Cire d'Abeille blanche 63°C *** *** ** ** / *** ** ***
Cire d'Abeille jaune Bio 62°C *** * *** ** / *** ** ***
Cire de Mimosa 61°C ** * *** ** / ** * **
Cire de Riz 81°C ** ** * * / * * *
Acide stéarique 56°C * *** * ** / ** ** **
Cire de Candelilla 70°C *** * ** * / * * *
Cire de Carnauba 83°C *** * ** * / * * *

***très favorable **favorable *peu favorable /défavorable

Les types d’huiles/beurres végétaux à utiliser ?

Les huiles et les beurres à l’inverse des cires s’utilisent pour ramollir la bougie, abaisser son point de fusion et ainsi faciliter sa fonte. Ils permettent une meilleure adhésion au récipient, l’obtention d’une surface lisse et brillante. Nous vous conseillons de choisir l’huile végétale/beurre :

  • selon son odeur (l’huile de vanille ou de noisette peuvent apporter une petite odeur à votre bougie)
  • selon sa couleur (certaines huiles peuvent naturellement colorer votre bougie)
  • selon son coût (une huile/un beurre trop coûteux n’ont pas d’intérêt dans ce type de produit)
  • selon son potentiel oxydatif (éviter les huiles très sensibles à l’oxydation)
  • selon ses bienfaits sur la peau (si vous confectionnez une bougie de massage)

Les proportions d’huiles ou de beurres précises à utiliser dépendent de beaucoup de facteurs (type de cire, type d' additifs que vous utilisez...). De façon générale, la proportion d’huile ou de beurre ne dépassera pas 50%. Attention cependant, plus vous ajouterez d’huile ou de beurre et plus la bougie aura des chances de se consumer rapidement. Il vous faudra effectuer des tests afin de trouver la formulation qui vous convient le mieux.

Que choisir comme colorants ?

Les pigments (oxyde de fer) sont extrêmement concentrés mais ils ont l'inconvénient de saturer la mèche et d'empêcher son bon fonctionnement. Il en est de même pour les nacres (micas) que nous utiliserons uniquement en décoration extérieure de la bougie. Nous vous conseillons d'autres alternatives naturelles (autres que celles de colorants chimiques du commerce) afin d’obtenir de jolies bougies colorées :
  • Les huiles végétales colorées

Ex : Buriti : bougie orange/ Millepertuis : bougie rose/ Avocat ou Calophylle : bougie verte

  • Les huiles essentielles colorées (à associer selon le point éclair)

Ex : Camomille bleue : bougie bleue

  • Les poudres de plantes colorantes (à utiliser en macération)

Ex : Urucum : bougie orange/ Curcuma : bougie jaune fluo/ Henné noir : bougie vert bleu/ Henné Egypte ou Ortie : vert kaki

  • Le sachet de thé (couleur jaune pâle, rose ou verte selon le thé)

Ex : Agrume : bougie jaune / fruits rouges : bougie rose / thé vert : bougie verte

Passez votre souris sur le cercle chromatique afin d'afficher les matières premières pour réaliser les couleurs de vos bougies.

>> Si vous souhaitez décorer votre bougie de nacres uniquement sur l'extérieur, huilez la bougie à l'aide d'un pinceau ou de vos doigts d'une huile végétale incolore. Mettez vos micas sur une spatule ou une pointe de couteau puis soufflez dessus en direction de la bougie afin de la décorer le plus uniformément possible.
 
>> Si vous souhaitez faire un macérât des poudres de plantes conseillées ci-dessus :
  • Mettez la poudre de plante directement dans l’huile végétale chaude (90-100°C), laissez macérer 15 minutes dans un bain-marie puis filtrez à l’aide d’un papier filtre. Ceci est la meilleure solution pour obtenir les plus vives colorations.
  • Nous vous conseillons de toujours faire vos macérations de plantes à 10% (soit pour une bougie coulée de 30 grammes : 3 g de poudres de plantes pour 30 g d’huile végétale). Après filtration, utilisez uniquement la quantité nécessaire indiquée dans votre recette.
  • Si vous ne souhaitez pas ajouter d'huile à votre bougie, vous pouvez préparer vous-même un « sachet de poudres » façon sachet de thé à l'aide d'un papier filtre noué d'une ficelle. Laissez-le alors macérer dans la cire chaude 15 minutes et dans un bain-marie à forte température (90-100°C). Les couleurs obtenues seront plus pastels. Dans ce cas, doublez la quantité de cire de la recette car le papier filtre va en retenir une bonne partie.

Plus votre bougie contiendra une forte dose d'huile végétale colorante (50% d'huile colorante dans la bougie par exemple), plus les couleurs obtenues seront vives. Pour les doses d’huiles colorantes moins importantes, vous obtiendrez les mêmes teintes mais plus douces.

Les fragrances & huiles essentielles ?

Dans les bougies naturelles, l’odeur est apportée principalement par les huiles essentielles et/ou les fragrances cosmétiques naturelles. Attention cependant à bien respecter la fiche technique de chaque ingrédient et de bien vérifier systématiquement son point éclair qui doit être supérieur à 65°C afin d’éviter que votre bougie ne s'enflamme sur la totalité de sa surface.

En ce sens et par souci de sécurité :

  • toutes substances contenant de l’alcool est à proscrire. Les extraits aromatiques et quelques fragrances cosmétiques (« Tarte au citron », « Mysore » et « Sublime ») sont déconseillés dans les bougies même si l’alcool est parfois présent en infime quantité.
  • nous vous conseillons d’utiliser au maximum 5-10% de fragrances et/ou d’huiles essentielles au total dans vos bougies.
  • il est possible d'utiliser une huile essentielle avec un point éclair inférieur à 65°C cependant il sera obligatoire de l'ajouter à une autre huile essentielle ou fragrance d'un point éclair supérieur à 65°C afin que la moyenne soit bien équivalente à 65°C (attention à bien calculer le point éclair au prorata de la concentration des huiles essentielles souhaitées).

Vous trouverez les points éclairs des huiles essentielles et fragrances cosmétiques sur leur fiche technique respective. Voici cependant une petite liste des huiles essentielles et fragrances que vous pouvez utiliser sans risque (point éclair >65°C) :

Amyris, Anis, Basilic tropical, Bois de guaïac, Bois de Hô, Bois de rose, Cade, Camomille allemande, Cannelier feuilles, Cannelle écorce, Cèdre de l'atlas, Cèdre de virginie, Citronnelle, Combawa, Copahu, Cyprès bleu, Estragon, Eucalyptus citronné, Gaulthérie, Géranium bourbon, Géranium Egypte, Girofle clous, Girofle feuilles, Inule odorante, Lavande aspic, Lavande fine France, Lavande vraie Bulgarie, Lavandin grosso, Lavandin super, Lemongrass, Litsée citronnée, Livèche, Manuka, Mélisse, Menthe citronnée, Menthe des champs, Menthe poivrée, Myrrhe, Myrte citronnée, Nard jatamansi, Origan vulgaire, Palmarosa, Patchouli, Petitgrain, Rosalina, Santal albal, Tea tree citronné, Vétiver, Xanthoxylum, Ylang-Ylang complet, Ylang-Ylang III

Fragrances cosmétiques Bee happy, Bois d'Hinoki, Charlotte aux fraises, Cocosun, Douceur d'Orient, Feuille de figuier, Fleur d'Oranger, Fleur de coton, Lilas blanc, Monoï, Moorea, Mûre sauvage, Musc de provende, Mysore, Pêche à croquer, Pétale de Rose, Pomme d’amour, Pomme d'Happy.

L’importance de la mèche…

Le choix de la bonne mèche est primordial, de ce choix dépend le bon comportement de la bougie lorsqu'elle brûle évitant ainsi la formation d’un trou, une bougie qui brûle trop vite ou qui s’éteint… Raison pour laquelle la mèche que nous vous proposons est adaptée essentiellement aux petits verres à bougie et aux moules Aroma-Zone de notre site.

En pratique

Conditions de réalisation des recettes de cosmétique "Maison"

Hygiène irréprochable en 3 points

Tous les produits cosmétiques contenant une phase aqueuse sont très sensibles aux pollutions par des bactéries et des champignons. Il est donc indispensable de respecter une hygiène parfaite dans la confection des préparations "maison" contenant de l'eau et/ou des hydrolats, notamment en respectant ces quelques règles :

1 - Lavez-vous soigneusement les mains avant de commencer votre préparation cosmétique.

Afin de minimiser les contacts avec la crème ou le lait, nous vous conseillons l'utilisation des flacons pompes aux pots.

2 - Désinfectez systématiquement les ustensiles et contenants allant être utilisés : soit en les passant 10 minutes à l'eau bouillante puis en les séchant soigneusement avec un linge propre, soit en les rinçant à l'alcool de pharmacie puis en les laissant sécher à l'air libre.

Après la réalisation, nettoyez soigneusement votre matériel.

3 - Conservez votre préparation au frais et utilisez-la dans un délai de un mois.

Utilisez des "conservateurs naturels" comme l'extrait de pépins de pamplemousse ou certaines huiles essentielles.

Soyez attentif : si vous observez un changement d'odeur ou d'aspect, n'utilisez plus le produit.

 
  • La confection de crèmes ou baumes nécessite parfois des chauffes importantes de certaines phases ou matières premières. Les précautions d'usage doivent être respectées pour éviter brûlures et projections. Il est conseillé de porter gants et lunettes de protection.
  • Vos ingrédients et produits finis doivent être soigneusement étiquetés et tenus hors de portée des enfants.
  • Dans le cas où vos préparations contiennent de l’alcool, soyez très prudent lors de sa manipulation. En cas de contact avec les yeux, rincez abondamment et longuement à l’eau. L’alcool est fortement inflammable : manipulez l’alcool loin de toute flamme et de toute source incandescente. L’alcool peut-être irritant pour les voies respiratoires : manipulez l’alcool dans un local aéré.
  • Certains ingrédients peuvent présenter un risque d’allergie chez des personnes sensibles : faites toujours un test préalable de 48H dans le pli du coude pour vérifier qu'aucune réaction n'apparaît avant d'utiliser vos produits.
  • Ces recettes sont des exemples d'utilisation de l'ingrédient décrit dans cette fiche technique. Ces illustrations ne sauraient en aucun cas engager notre responsabilité.
  • Avant de commencer, consultez notre fiche de mises en garde et de précautions.

Mode opératoire

PACKAGING :

  • Un petit verre à bougie

MATÉRIEL NÉCESSAIRE :

  • Mini-fouet ou spatule inox
  • Balance de précision
  • 1 mèche de coton
  • 1 socle
  • Papier d'aluminium
  • Papier filtre
  • Moule en silicone "Coeur", "Rond", "Flocon de Neige", "Etoile de mer"
 

Ce matériel est disponible sur Aroma-Zone sur la page  "Matériel de fabrication cosmétique".

 
 
 

 Faire fondre au bain-marie à feu doux la ou les cire(s) puis retirer du feu.  Primer la mèche : pour ce faire, tremper 2 minutes la mèche de coton préalablement découpée dans la ou les cire(s) fondue(s). Sortir la mèche de coton et la placer sur du papier d'aluminium.

 Façonner cette dernière afin qu'elle adhère au mieux au papier d'aluminium en gardant toujours une position bien droite. Laisser refroidir la mèche sur le papier d'aluminium au congélateur.

 
Primez une mèche de bougie : Quézaco ?

Pourquoi primer une mèche de bougie ?

Comment la primer ?

Une des premières étapes dans la réalisation d’une bougie est celle de primer la mèche : étape simple à réaliser et indispensable pour la bonne combustion d’une bougie. Non seulement la mèche brûle mieux lorsque l'on allume la bougie pour la première fois, elle est aussi beaucoup plus facile à faire passer dans le trou du socle en métal (elle est plus raide), mais elle permet aussi une meilleure combustion tout au long de la fonte de la bougie. La mèche de coton se constitue de fils tressés qui emprisonnent de l’air à l’intérieur de ses fibres. L’étape de primage consiste alors à plonger quelques minutes la mèche dans la préparation de cire fondue. Ceci permet à l'air contenu dans les fibres de la mèche de s’échapper. Cet air est ainsi remplacé par de la cire. Les bulles d’air qui s’échappent lors de cette étape en sont la résultante. Ceci permet donc à la mèche de brûler convenablement et de ne pas s’éteindre avant même que la flamme n’arrive à la surface de la bougie.
 

 Ajouter les huile(s) végétale(s)+ macérât(s) huileux coloré(s) aux poudres de plantes + huile(s) essentielle(s) et/ou fragrance(s) dans la ou les cire(s) encore liquide(s), puis mélanger l'ensemble à l'aide du mini-fouet.  Sortir la mèche du congélateur, puis la décoller du papier d'aluminium. Elle doit être bien droite et rigide (dans le cas contraire, il faut recommencer au début, refaire fondre la bougie puis reprendre à l’étape de primage de la mèche).

 Placer la mèche dans le trou du socle en métal prévu à cet effet, puis pincer la base de ce socle à l'aide d'une pince ou d'une paire de ciseaux afin de faire tenir la mèche dans le support.

 

 Couler la préparation à froid (sous forme pâteuse mais assez liquide pour la couler) dans le verre à bougie ou le moule. Une fois la préparation coulée, placer la mèche sans attendre au centre en s'assurant que le socle en métal touche le fond du verre ou du moule.  Laisser durcir la préparation. Pour la faire durcir plus rapidement, mettre la bougie au congélateur quelques minutes.

SOS

Pourquoi la bougie s’éteint ?

  • Lorsque la quantité de comburant (l'air) se retrouve brusquement en excès ou en manque par rapport à la quantité de combustible (la cire), la combustion est stoppée instantanément. Ceci arrive par exemple lorsque vous soufflez dessus ou si vous enfermez la bougie sous un verre.
  • La composition de votre bougie est primordiale. La base de la bougie et les ingrédients incorporés peuvent influencer une bonne ou une mauvaise combustion empêchant ainsi la flamme de s’allumer ou de brûler convenablement (point de fusion trop haut, saturation de la mèche par les pigments…).
  • La bougie peut aussi s’éteindre toute seule dans le cas où il n’y a plus de cire et/ou de mèche. La mèche toujours placée dans une partie extrêmement chaude de la flamme est alors réduite en cendre.

 

L’odeur et la fumée de la bougie quand on l’éteint, qu’est ce que c’est ?

 

L'odeur et la fumée de bougie que l'on perçoit à l'extinction de celle-ci sont issues du gaz combustible qui continue de s'échapper de la mèche. Cette odeur est caractéristique selon la cire utilisée (ex : la paraffine a l’odeur des bougies de nos gâteaux d’anniversaire…). Pour éviter cette odeur qui peut être gênante, vous pouvez parfaire l'extinction de la mèche en la serrant entre vos doigts préalablement trempés dans l'eau.

Quelques termes à bien maîtriser :

  • Point de fusion : le point de fusion est la température à laquelle la cire passe de l’état solide à l’état liquide.
  • Point éclair : le point éclair est la température la plus basse où un liquide peut former un mélange inflammable à sa surface.
  • Comburant : substance qui a pour propriété de permettre la combustion d'un combustible. Le principal comburant est l’oxygène.
  • Combustible : substance capable de brûler en présence d'un comburant pour fournir de l'énergie (ex : la cire).
  • Rétractation : mouvement de retrait, contraction, diminution de volume. La bougie diminue de volume et ne colle plus aux parois.
  • Dilatation : mouvement inverse de la rétractation.
  • Suif : graisse animale provenant du mouton et/ou du bœuf.
  • Primer : étape indispensable dans la réalisation de la bougie qui consiste à plonger la mèche de coton dans la cire fondue puis à la façonner afin de remplacer l’air emprisonné dans les fibres de coton par de la cire. Ceci permet à la mèche de mieux brûler.

Commentaires

Soyez le premier à donner votre avis

Chère cliente, cher client,
Les commentaires sont dédiés au partage de vos avis sur nos produits. Si vous souhaitez poser une question sur une recette, demander un conseil sur un ingrédient, signaler un produit défectueux ou un souci de commande, nous faire une suggestion... merci d’utiliser les formulaires de contact. Vous obtiendrez une réponse personnalisée dans les meilleurs délais. Nous vous remercions pour votre compréhension. Très belles découvertes aromatiques à vous !

Confirmation d'ajout au panier

2016 © AROMA ZONE. Tous droits réservés.
actweb.fr