Fiche SANTÉ

Les huiles essentielles pour une ménopause épanouie

Le passage vers la ménopause est une période parfois très délicate physiquement et psychiquement. Si l’effondrement des hormones sexuelles est pour certaines femmes totalement silencieux, pour d’autres, il est une source de désagréments évidents qui déséquilibrent l’état de santé. Les huiles essentielles aident à traverser ce moment de transition, le temps que l’organisme retrouve un nouvel équilibre : elles apportent du réconfort sur les symptômes les plus gênants, de l’énergie à l’organisme souvent fatigué et peuvent même soutenir la sphère nerveuse et émotionnelle souvent en détresse.

Sommaire
La ménopause, une mise en veille de l’organisme
La chute des hormones sexuelles, une source de changement physiologique
Un protocole aromatique hormonal palliatif ?

La ménopause, une mise en veille de l’organisme

L’organisme féminin possède la faculté à un moment donné de l’existence de stopper le fonctionnement des organes reproducteurs, et d’arrêter les cycles menstruels associés aux vagues hormonales d’œstrogènes et de progestérone. La médecine chinoise considère cet arrêt comme un mode de mise en veille et d’épargne d’énergie, pour préserver l’organisme qui a travaillé pendant plusieurs décennies sur un mode cyclique, fatiguant, basé sur les montées et les descentes hormonales nécessaires à la fabrication des gamètes chaque mois et à la préparation de l’utérus à une éventuelle nidation d’un embryon. Les femmes connaissent les facettes sombres de cette physiologie féminine : variabilité de l’humeur et de l’énergie vitale, plus grande fatigabilité et mauvaise résistance au stress et aux émotions intenses, ralentissement digestif et circulatoire prémenstruel. Envisagée sous cet angle, la ménopause est donc une chance pour préserver le niveau d’énergie vitale, comme un mode de préservation pour vivre plus longtemps, en bonne santé. Elle est donc physiologique voire bénéfique et le corps physique avançant dans l’âge, qui doit rapidement retrouver un nouvel équilibre, comme un point source, où la femme mature pourra savourer le calme de la linéarité.

La chute des hormones sexuelles, une source de changement physiologique

L’influence des hormones sexuelles sur l’organisme est très large, au-delà de leur rôle dans la reproduction : les œstrogènes soutiennent la circulation sanguine, protègent les parois vasculaires, ils sont de puissants anti-oxydants, contribuent à la bonne hydratation de la peau, calcifient les os, interviennent dans l’équilibre des neurotransmetteurs qui aident à être de bonne humeur et à bien dormir. La progestérone quant à elle, est anxiolytique, favorise un bon sommeil, soutient la thyroïde, favorise l’élimination de l’eau en excès dans les tissus, et tonifie aussi les cheveux.  

On comprend qu’au moment de la diminution de leur sécrétion, c’est l’ensemble de l’organisme qui peut basculer : les désagréments sont d’autant plus intenses que la chute est brutale et que le terrain est sensible.  

Le tarissement de la sécrétion de ces hormones est progressif mais peut débuter très tôt, vers la trentaine, et dès qu’il est entamé, on parle de pré-ménopause. Ce que l’on appelle le syndrome prémenstruel peut être parfois un signe révélateur de la pré-ménopause. 

Un protocole aromatique hormonal palliatif ?

Dans les cas les plus sévères, au moment de l’arrêt des cycles, l’approche conventionnelle médicamenteuse propose un traitement hormonal substitutif, notamment pour calmer les bouffées de chaleur, améliorer l’équilibre nerveux et aussi prévenir l’ostéoporose. Plus l’âge de l’arrêt des cycles est précoce, et plus le risque d’ostéoporose est important, sa prévention reste toujours alors une priorité. En aromathérapie, on cherche plutôt à pallier la chute des hormones pendant une période qui devra être la plus courte possible, le temps que l’organisme se re-stabilise. Pour cela, on propose lHE de Sauge sclarée en application sur la peau, elle a des propriétés dîtes « oestrogène-like », ce qui veut dire qu’elle procure des effets similaires aux œstrogènes présents naturellement.  

Le bon geste : Huile essentielle de Sauge sclarée dès les premiers symptômes

Huile essentielle
Sauge sclarée de Provence
4.82857
Votre notation : Aucun Moyenne : 4.8 (35 commentaire)
Elle est très efficace pour réduire l’ensemble des symptômes liés à la ménopause, y compris les bouffées de chaleur, les états dépressifs, la sécheresse vaginale et la fatigue.La voie d’utilisation la plus simple et efficace est l’application sur la peau. La mise en bouche ne présente pas plus d’avantage, et peut être perçu comme désagréable.  
En savoir plus
-- Contenance --
10 ml - 4,90 € 30 ml - 10,90 €
+ -
4,90 €

Conseils d'utilisations : Un conseil très important est de l’utiliser à doses progressives. Parce que chaque femme n’a pas la même sensibilité ni les mêmes besoins, il n’y a pas de posologie universelle.

On conseille donc de commencer par appliquer 2 gouttes par jour, sur les avant-bras, (avec éventuellement un peu d’HV de Noyau d’Abricot pour les peaux sensibles) ou directement sous les pieds, où la peau est beaucoup moins sensible. A faire 5 jours sur 7 pendant un mois et augmenter si besoin le mois suivant à 3 gouttes, voire 4 gouttes deux mois après si besoin. Ne pas dépasser 6 gouttes par jour. Attention ses précautions d’utilisation sont à bien respecter.

Précautions d'utilisation de l’huile essentielle de Sauge sclarée

Cette huile essentielle est déconseillée sur les terrains qui souffrent de pathologies en rapport avec l’influence des œstrogènes, tel que l’endométriose, le cancer du sein œstrogèno-dépendant, le syndrome des ovaires polykystiques et la mastose. En cas de doute, demande à votre gynécologue si vous pouvez utiliser des huiles essentielles aux propriétés oestrogen-like.

Les conseils donnés ici ne remplacent pas une consultation médicale, ils sont donnés en guise de complément de soin. Il y a toujours un risque d’allergie avec l’utilisation des huiles essentielles. Il est recommandé de tester les huiles essentielles et/ou les synergies conseillées au préalable, dans le pli du coude : déposer 1 goutte, observer pendant 20 minutes, puis s’il n’y a pas de réaction, en redéposer une autre goutte au bout de 20 minutes. Observer pendant 48h l’évolution. S’il n’y a pas d’apparition de rougeur, l’HE ou la synergie testée, peut être utilisée comme conseillé.

Le conseil de l'expert

Aude Maillard - Docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de pharmacie de Tours.
Aude Maillard : docteur en pharmacie, diplômée de la faculté de pharmacie de Tours.

Pour compléter l’effet de la sauge sclarée, ou bien pour les femmes qui ne peuvent pas l’utiliser, il est possible d’utiliser les huiles essentielles de manière plus ciblée sur chaque symptôme, pour diminuer leur intensité. Ainsi les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale, le brain frog, la fatigue peuvent aussi être soulagés en plus par différents gestes simples et efficaces. L’ensemble des conseils suivants peut être associé à l’utilisation de la sauge sclarée.

Pour aller plus loin

Confirmation d'ajout au panier

2022 © AROMA ZONE. Tous droits réservés.